La Fédération nationale des Offices Publics de l’Habitat appelle les OPH à une demi-journée de fermeture.

Plus que jamais mobilisée pour alerter sur les conséquences du PLF 2018 sur le logement social, la Fédération Nationale des Offices Publics de l’Habitat (FOPH) appelle chaque office sur son territoire à une demi-journée « morte » le mardi 17 octobre 2017.

 

En s’attaquant au service public du logement, le gouvernement fragilise directement les ressources des organismes publics et les services rendus quotidiennement aux locataires.

Dès lors que l’APL baisse, les organismes HLM perdent 1,7 milliards d’euros, soit 80 % de leur autofinancement. Ce qui entrainera une compression sans précédent des crédits d’entretien et de réparation du parc existant : autant de moyens en moins pour bâtir, rénover et entretenir le patrimoine.

Les locataires seront les premières victimes d’une mesure qui dégradera très vite et très fort les capacités d’amélioration de leurs conditions de vie.

« Par cette manifestation, nous voulons attirer l’attention quant aux conséquences de la baisse des ressources sur la vie quotidienne de nos locataires » déclare Alain Cacheux, président de la FOPH.

 

 

Mardi 17 octobre 2017
Une demi-journée Offices morts