Ce sont entre 80 et 100 militants ou sympathisants venus de tout le Volvestre qui ont répondu présent pour assister à une réunion-débat qui vient de se dérouler ce samedi 30 septembre 2017 à la salle polyvalente du Bois de la Pierre.

L’occasion de faire un constat sans concession et d’élaborer une introspection collective pour comprendre comment les choses ont pu en arriver là. Tour à tour, les militants, sympathisants, ou élus qui le souhaitaient ont pu prendre la parole. Il y avait de la colère dans certains propos dûe à cet immense gâchis et le spectacle désolant qu’a offert le parti aux Français.

Mais il y avait un immense espoir en l’avenir abordé toutefois avec une grande humilité. Nombre de socialistes qui ont été tenté de voter pour le candidat Macron observent avec beaucoup d’attention la politique mise en place par le nouveau gouvernement. Certaines dispositions commencent à mal passer à leurs yeux mais il est trop tôt pour condamner en bloc.

Où sont passées les valeurs humanistes qu’ont fièrement défendues les Léon Blum et les Jaurès ?

Des propositions ont alors été faites pour reconstruire ce grand parti nécessaire à l’équilibre démocratique de la France et capable de redevenir un parti pour gouverner le pays. On ne peut rester dans un système d’un parti hégémonique qui déciderait de tout et pour tous. Les responsables des sections locales ont soigneusement noté toutes les récriminations qui ont été prononcées ainsi que les propositions pour en faire une synthèse qui sera transmise à la fédération départementale.

C’est avec un moral et une convivialité retrouvés, lesquels avaient fui provisoirement dans la morosité de la défaite, que le banquet républicain a eu lieu. L’occasion de constater que la bonne humeur, la joie de vivre et la soif de se battre à nouveau pour des idées progressistes étaient revenus.

On a pu noter, entre autres, la présence de Denis Turrrel, président de la communauté de communes du Volvestre, de la conseillère régionale Marie Caroline Tempesta et de Bernard Bros, maire de Carbonne.