Aurignac : 3  Hurlé (9 ème sur pénalty), Barthe ( 38 ème, 90 ème )
ELLES : 1  Boukebouche ( 57 ème)
Aurignac : Schiavon, Chabassière, Leboullenger, Lapuyade, Hurlé, Chaubet, Sanchez, Pollet, Michel, Barthe, Bellour, Thomas, Dzuman, De Monléon, Szymczak , Cadorin
ELLES : Combes, Pruvot William, Lacaze, Moras, Villani, Louge, Lordat, Dutheil, Boukebouche, Vayeux, Pruvot Teddy, Saaf, Miralès, Constant
Les verts de l’ELLES venus pour préparer leur championnat ont offert une belle résistance à leur adversaire du jour. C’est sur un premier coup-franc de Barthe ( 5 ème) qu’Aurignac met le nez à la fenêtre mais c’est finalement Hurlé sur pénalty ( 9 ème) qui lance les débats. Cette ouverture rapide du score ne désarçonne pas des verts qui subissent pourtant la loi des locaux bien organisés autour du trio Chaubet/Pollet/Barthe. La mise en orbite est compliquée pour Aurignac qui n’obtient son premier tir dangereux qu’à la 28 ème par Chabassière. La maîtrise collective et tactique alliée à un jeu plus rapide donnent à Aurignac quelques possibilités avec un tir de Pollet ( 36 ème ) bien détourné par Combes et un 2 ème but qui concrétise la domination territoriale des locaux; Barthe se joue de la défense dans un petit périmètre et ajuste Combes ( 38 ème). On craint pour l’ELLES qui ne s’affole pas et obtient néanmoins une belle opportunité avec un tir de Pruvot sur le poteau. Deux joueurs sortis sur blessure, l’avenir du match s’assombrit pour les verts mais Boukebouche en bon capitaine est bien décidé à montrer la voie à ses partenaires ( 43 ème ,45 ème).

Changement de décor en 2 ème période

Les visiteurs plus présents notamment grâce à Boukebouche voient leurs  efforts récompensés avec un but qui sanctionne la passivité de la défense adverse ( 57 ème). Le même Boukebouche est à deux doigts d’égaliser ( 68 ème ) mais un peu isolé à la pointe de l’attaque de l’ELLES, il ne pourra pas empêcher le coup d’accélérateur des locaux qui vont assez logiquement faire la différence avec un but marqué de près par Barthe ( 90 ème). Elimination pour l’ELLES ( 1-3 ) mais une prestation honorable et courageuse qui laisse espérer des jours meilleurs.