Michel Montsarrat voit sa demande de recours avalisée.

Suite à sa plainte déposée, après la constatation de certaines irrégularités lors des élections législatives, le Conseil Constitutionnel va mener une enquête. Joël Aviragnet, candidat PS de la 8ème circonscription de Haute-Garonne, l’avait emporté avec seulement 91 voix d’avance. Après moult vérifications et le constat de nombreuses irrégularités, le candidat REM, Michel Montsarrat avait saisi le juge électoral.

Jean-Pierre Mignard, avocat de la République en Marche l’appelle ce mercredi 19 juillet dans la soirée pour l’informer : sa demande de recours est validée. Maintenant, une enquête sera menée par le conseil constitutionnel afin de déterminer si les irrégularités sont suffisantes pour avoir pu inverser les résultats. Certaines fraudes définies par le code électoral peuvent rester impunies. Mais s’il y a fraudes constatées, cela ne remet-il pas en doute et en question l’intégrité de l’élu ? C’est ce que pensent certains spécialistes du code électoral. Pour eux cela ne participe pas à la moralisation des comportements lors d’élections, de campagnes électorales. Dès qu’il y a une fraude constatée, la validité de l’élection est remise en cause dans son ensemble.