J’ai décidé de me porter candidate pour participer à la Majorité pour la France qui mènera les réformes urgentes dont le pays a besoin et conduire la nation vers un avenir certain. Enracinée sur le territoire de cette 7ème circonscription de la Haute-Garonne mi urbaine, mi rurale je souhaite au-delà des clivages politiques faire entendre la voix de tous mes concitoyens et servir la France avec transparence et humilité.

 

Issue de la société civile, je veux, à votre écoute et dans le dialogue, incarner un renouvellement en politique : je m’engage ainsi à n’effectuer qu’un seul mandat et à confier un tiers de la réserve parlementaire à un comité de citoyens qui sera chargé de l’attribuer pour financer des projets locaux. Je veux également donner une vraie place à la jeunesse, ainsi Gaëtan Inard m’accompagnera dans ce scrutin déterminant.

 

Nous souffrons aujourd’hui dans notre circonscription d’une véritable fracture territoriale. Celle-ci se manifeste par l’érosion démographique, le déclin des centres-villes, le retrait des services publics, la fermeture des commerces de proximité, le manque de transports, l’enclavement numérique, les déserts médicaux, la dégradation des logements. Pour que chaque habitant, qu’il vive à Cugnaux ou à Noé, à Muret ou à Mailholas, ait les mêmes opportunités que les autres, je propose une véritable « révolution du bon sens ». Pour cela il faudra :

 

– désenclaver notre territoire en favorisant le développement des transports et du numérique,

– favoriser l’accès aux soins et développer l’accès aux services en général,

– faire confiance au bon sens de nos artisans, commerçants, agriculteurs et entrepreneurs en les libérant du carcan des normes et des charges qui les étouffent,

 

En tant que députée mon action s’inscrira évidemment dans un contexte national, voici les principes qui la guideront :

– dynamiser notre économie pour créer de la croissance et des emplois,

– restaurer l’autorité de l’Etat et lutter contre l’insécurité,

– libérer notre agriculture et revitaliser nos territoires ruraux,

– redonner du pouvoir d’achat aux classes moyennes et populaires,

– maîtriser les dépenses publiques et réduire l’endettement,

 

Ces chantiers sont vastes, mais je sais qu’avec une réelle volonté de changement nous pouvons les mener à bien. Je veux être la députée d’une circonscription « marque », où il fait bon vivre, et où nous additionnons nos différences pour l’intérêt de tous. Je veux relever les défis auxquels doit faire face notre pays. Je veux être une députée qui vous ressemble qui rassemble.

 

Gaëtan Inard : Suppléant, âgé de 21 ans et étudiant en troisième année à Sciences Po Bordeaux.

Retrouvez-moi sur Facebook « Francoise Borret/Gaëtan Inard »