il est actuellement observé une recrudescence des escroqueries commises au préjudice de commerçants et de professions libérales qui reçoivent du public (et donc des personnes handicapées) et qui n’ont pas effectué leur déclarations d’agenda d’accessibilité programmée (ADAP).

La manière d’opérer est généralement la suivante:

les victimes sont contactées par téléphone, par courrier ou par mail. Il leur est indiqué que leur établissement ne permettant pas d’accueillir du public et n’ayant pas effectué de déclaration d’accessibilité programmée, elles sont en infraction avec la loi et encourent donc une amende. Il leur est proposé d’y mettre fin en réglant une somme qui varie et qui est perçue par un organisme ADAP, représentant soit-disant les préfectures. Cette amende doit être réglée par chèque, CB ou virement sur des comptes à l’étranger d’après les premières investigations menées.

Merci d ‘être vigilants.

Message de la Gendarmerie de la Haute Garonne.