En moins d’un an, Emmanuel Macron a changé la politique, dépassé le clivage gauche-droite et ouvert une nouvelle voie.

C’est cette voie qui a été choisie hier soir par deux français sur trois, en ne reconduisant pas les deux partis principaux qui, prisonniers de postures et de logiques partisanes, bloquaient toute idée de réforme au détriment de l’intérêt général.

Les français ont exprimé aussi leur ressentiment et leur déception vis à vis de leurs attentes qui n’ont pas été prises en compte au cours des vingt dernières années et auxquelles il faut désormais apporter des réponses.
Notre nouveau président, pas encore quadragénaire, sera le moins âgé des présidents de la cinquième république et figurera parmi les plus jeunes dirigeants mondiaux.

En le choisissant, la France va de l’avant et démontre qu’elle croit en son avenir.

Emmanuel Macron et le mouvement En Marche ! font la preuve qu’il est possible de fédérer énergie et enthousiasme autour d’un programme à la fois pragmatique et progressiste.

Face à la peur, au repli sur soi et aux promesses illusoires, les français ont fait le choix d’une dynamique de progrès, d’ouverture et d’un projet européen rénové. Ils ont également marqué une large adhésion à l’adoption des méthodes de gouvernement modernisées et au renouvellement en profondeur des représentants de la classe politique.

C’est cet élan optimiste et porteur d’espoir, hors de tout clivage et rassemblant toutes les bonnes volontés, que je souhaite impulser dans notre territoire et à l’Assemblée Nationale au sein de la majorité présidentielle.
Face aux solutions du passé et à l’immobilisme, comptez sur mon sincère et total engagement à défendre les intérêts des habitants de notre territoire et à mettre la République en marche.

Elisabeth- Toutut- Picard