Grand défenseur de la langue occitane, André Lagarde, occitaniste bien connu, vit auprès de nous une retraite laborieuse : à vous d’en juger !

Il n’y a guère de publicité aux éditions « Livre d’Oc » »Deman serà un autre jorn», copieuse gerbe de 12000 proverbes cueillis tout au long de sa vie sur les lèvres des gens de chez nous. C’est une belle moisson de formules bien frappées, pittoresques ou poétiques dans lesquelles s’affirment l’esprit d’observation et de bon sens populaire. Lui a fait suite, très récemment « L’Ostal dels lops » (La maison des loups, conte inspiré de la tradition qui fustige la négligence des loups qui sont allés danser sans prendre le soin de fermer leur maison. De retour, ils la trouvent occupée par d’autres animaux qui leur font bien mauvais accueil : un superbe album jeunesse, illustré par Sophie Vissière, graphiste et petite fille de l’auteur. Et voici que notre ami André vient d’ajouter encore un titre à sa riche bibliographie en nous donnant un ouvrage aussi savoureux qu’utile : « Los ensenhaments de Mr la pluma ». De façon très originale, il propose, sous forme de dialogues, une foule de conseils permettant de découvrir bien des facettes de la langue d’oc et d’en perfectionner l’écriture. Un savant mélange de pédagogie et d’humour. Actuellement sous presse, il propose une adaptation occitane du « Roman de Renard » destiné aux enfants. André Lagarde, jeune nonagénaire, se promet de ne pas en rester là. Ce ne sont pas les projets qui lui manquent.