Un message de paix pour cette commémoration du 19 mars.

Le 19 mars est le jour anniversaire du cessez-le-feu en Algérie. Et depuis une loi du 6 décembre 2012, c’est également la journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie.

A Montesquieu, cette commémoration du 19 mars 1962 a eu lieu ce dimanche en fin de matinée. Pour cette journée du souvenir, les montesquiviens étaient invités à se joindre au conseil municipal, mais également aux associations d’anciens combattants, anciens prisonniers et victimes de guerre.

Après s’être réuni devant la mairie, le groupe s’est dirigé en cortège vers le monument aux mort.

La cérémonie, menée par Claire Medale-Giamarchi, 3ème adjointe à la mairie de Montesquieu, a été remplie d’émotion.

Pour la célébration de la 55ème année de la fin d’une guerre qui a duré 10 ans, Michel Palmade et Michel Medale ont tenu un discours plein d’espoir. Un message de paix et de préservation des valeurs de la République a été adressé. La guerre d’Algérie est un morceau de notre histoire qui doit être transmis aux générations les plus jeunes. “Commémorer le 19 mars, c’est œuvrer pour un monde tolérant préservant le droit à la vie”.

Après les discours et le dépôt de gerbes au pied du monument, Claire Medale-Giarmarchi a remercié toutes les personnes présentes pour cette cérémonie ainsi que l’orchestre de la société Sainte Cécile, présent sur de nombreuses manifestations. Elle a également invité toute l’assemblée à participer au vin d’honneur offert par la municipalité.