Vendredi 3 février à 12h00, le président du Conseil Départemental Georges Méric et Annie Vieu, présidente de Haute-Garonne Numérique et vice-présidente du Conseil Départemental en charge de l’Innovation et du Numérique, ont lancé la première phase du déploiement du Très Haut-Débit sur la Haute-Garonne, à Rieux-Volvestre, en présence de Maryse Vézat-Baronia, maire de la commune et vice-présidente du Conseil Départemental en charge du Développement territorial et de l’Aménagement du territoire, et de Sébastien Vincini, conseiller départemental.

 

Georges Méric, président du Conseil Départemental, lors de la conférence de presse à Rieux

“Le déploiement du réseau public Très Haut-Débit sur la Haute-Garonne constitue une priorité pour le Conseil Départemental”, a déclaré Georges Méric. “Au-delà de son impact sur la croissance économique et sur la création d’emplois, le développement du numérique est un enjeu majeur d’aménagement et d’attractivité des territoires” a t-il conclu.

Point de vue d’un béta-testeur implanté sur les collines du Volvestre :

« Après un changement d’antenne, de la box initiale et des réglages sur le réseau qui ont mis fin à quelques coupures, le résultat est extraordinaire. Ce passage au Très Haut Débit m’a changé la vie, moi qui vit dans un endroit isolé où l’internet par téléphone est impossible.

Je fais des speeds-tests presque tous les jours. Résultat entre 50 et 64 Mbit/s. en débit descendant (sachant que la norme est fixée à 30 Mbit/s. ) et 11 à 16Mbit/s. en débit montant. Une vraie réussite extraordinaire et tout ceci sans téléphone. De plus, tous les techniciens d’Altitude Infrastructure ont été très professionnels, toujours réactifs et à l’écoute. Je veux remercier particulièrement Sullivan Babilotte qui a su allier patience et compétence. Travaillant quotidiennement sur internet dont je dépends, avec en plus de gros transferts d’images, cela a changé ma vie. Un grand merci donc au Conseil Départemental de la Haute-Garonne qui va me permettre de sortir de la fracture numérique et continuer à exercer ma profession depuis mon bureau situé dans une aile de la maison. Des émissions de CO2 en moins, plus de stress dans les embouteillages et que d’économie ! »  

Rieux-Volvestre – Un projet précurseur en France

La commune de Rieux-Volvestre a été retenue avec Latrape pour mener un projet pilote en 4G Fixe (fréquence : 3,5 GHz) précurseur en France. Il s’agit du premier projet français sur cette bande de fréquence. Le projet consiste à utiliser une station radio déjà existante implantée sur le château d’eau de Rieux-Clarette et à faire évoluer la technologie, permettant de passer de 4Mbit/s à 30Mbit/s. Le prestataire de service choisi par le Conseil Départemental est le groupe Altitude Infrastructure.

Alors que les usages du numérique se développent à grande vitesse et que la consommation augmente de 50 % par an, l’accès au Haut Débit, et plus encore au Très Haut Débit, reste cependant très inégal sur les territoires. Ce que l’on qualifie de « fracture numérique » est bien réel et constitue une entorse à l’égalité d’accès aux services publics.

Véritable moteur pour la compétitivité et le développement des territoires, le déploiement du réseau public Très Haut-Débit sur la Haute-Garonne constitue pour le Conseil Départemental une priorité d’investissement. Au-delà de son impact sur la croissance économique et sur la création d’emplois, le développement du numérique est un enjeu majeur d’aménagement et d’attractivité des territoires au même titre que l’ont été les réseaux d’eau et d’électricité au siècle dernier. L’accès au Très Haut Débit permet, par ailleurs, de développer de nouveaux usages dans des domaines aussi variés que la santé, via le développement de la télé médecine, ou l’éducation avec un renforcement des espaces numériques de travail (ENT), mais également un accroissement du télé travail, la généralisation de l’e-administration et un accès facilité à la culture et aux loisirs.

Un plan ambitieux pour couvrir l’intégralité du territoire d’ici 2030

Soucieux de réduire les inégalités entre les Hauts-Garonnais, le Conseil Départemental a adopté en janvier 2014 un Schéma Départemental d’Aménagement Numérique (SDAN) qui prévoit de couvrir l’ensemble du territoire en Très Haut Débit à l’horizon 2030, soit 500 communes et plus de 500 000 habitants, pour un investissement de 500 M€. Une première phase 2016 – 2020 a été mise en place pour répondre à l’urgence de certains territoires.

Trois technologies retenues

Cette première phase s’articule autour de trois technologies : la montée en débit radio, la montée en débit DSL et la fibre optique jusqu’à l’abonné.

La montée en débit radio via la 4G fixe d’ici fin 2017

Les travaux de montée en débit radio consistent à migrer et étendre le réseau radio actuel par la mise en place de la technologie radio 4G fixe. L’objectif est de permettre un débit d’accès à Internet de 30Mbit/s pour tous les usagers sous couverture radio de ce réseau.

Fin 2016, 11 sites ont été mis en service, dont 3 sur Montjoire et 8 sur le canton de Léguevin : ces sites couvrent environ 5 000 prises.

Sur l’année 2017, l’ensemble des chantiers de montée en débit radio et DSL seront lancés.

Au premier semestre 2017, 10 sites seront mis en service et ouverts commercialement : Villemur-sur-Tarn, Bonrepos-Riquet, Goutevernisse, Mailholas, Rieux-Volvestre, Latrape, Martisserre, Lilhac, Les Toureilles, Martres-Tolosane. 43 autres sites seront en phase travaux.

36 autres sites seront à créer au second semestre 2017.

A terme, ce réseau couvrira environ 25 000 prises, soit 100 chantiers pour un investissement de 7 Millions d’euros.