Le collège Bertrand Laralde recevait ce vendredi 13 janvier  une conférence de Adeline Grand-Clément, ouverte aux élèves et au public, sur les Dieux grecs.

L’oratrice était Adeline Grand-Clément, maître de conférence en histoire ancienne  à l’université Jean Jaurès à Toulouse, Doctorat des sciences de l’Antiquité.

Cette brillante universitaire a répondu présent a l’appel de Dominique Rech. Professeur au collège, il organise bénévolement des conférences pour que ses élèves appréhendent l’histoire différemment. Ce peut-être le cas pour le roman historique, et pour cela des auteurs peuvent se déplacer ou intervenir par visio-conférence. Marc Lévy a lui-même répondu présent, pour une visio-conférence avant le mois de juin. Chaque intervention est prétexte à l’étude du livre de l’intervenant, en lien avec l’histoire, ou comme ici, où les dieux grecs sont au programme de 6e, une étude plus poussée. Ensuite, les élèves devront restituer un compte rendu sur ce qu’ils en ont retenu.

Et non ce n’est pas pour eux juste un bon moment à ne rien faire. Quand on voit leur intérêt, leurs réflexions toujours très pertinentes, on se dit alors que cette approche est enrichissante, donne une ouverture d’esprit, et aiguise leur sens de l’analyse.

Adeline Grand-Clément, maître de conférence en histoire ancienne.

Cette historienne, dont la réputation n’est plus à faire a su s’adapter a leur niveau pour être claire, concise, tout en leur donnant des informations hors programme. J’ai, je l’avoue, été très surprise par la pertinence du questionnement de ses enfants, la qualité de leur analyse.

Madame Grand-Clément, partait donc du chaos, avec le grand bing-bang et l’apparition des divinités. Leur diversité, leur nombre amène une approche différente de la religion. A la différence des religions monothéiste ou l’on ne remet pas en question les livres sacrés, là rien n’est figé, on invoque simplement une autre vision des choses…

On ne peut évoquer la mythologie grecque sans aborder L’Iliade et l’Odyssée, et bien sûr Homère. Elle les initiera à la symbolique de ce conte fabuleux.

Cette conférence n’était pas que pour les enfants.

Par moments, le niveau était élevé, on apprend des choses nouvelles à tout âge. Nous étions parfois bien au-delà d’un cours de 6e. Et puis la conférencière  était  vraiment passionnante.

Si nous ne le savions pas encore nous voyons à quel point notre histoire, nos origines nous modèlent, nous influencent. Un grand merci à Adeline Grand Clément. Pour faire partager sa passion de l’histoire, elle à ainsi donné généreusement et gracieusement de son temps.

Alors un petit conseil, n’ayez crainte de pousser la porte du collège pour venir assister à la prochaine conférence. Nous vous tiendrons informés ici-même..