Sale temps pour les réfugiés et pourtant, c’est Noël… Comme quoi il y a ceux qui s’en souviennent et ceux qui font semblant. Dans la vallée de la Roya, on a ouvert les étables pour les exilés. Du coup, on a aussi ouvert les tribunaux.