Vendredi 9 décembre, Journée nationale de la laïcité, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a reçu la mention spéciale “Collectivité locale”, à l’occasion de la remise du Prix de la laïcité de la République française, décerné par Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité, en présence de la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem.

Actions de terrain
La mention spéciale “Collectivité locale” récompense l’engagement du Département de la Haute-Garonne en faveur de la promotion de la laïcité, par de nombreuses actions concrètes, notamment auprès de la jeunesse. Le  parcours Laïque et Citoyen mis en place à la rentrée de septembre 2016, propose des actions éducatives autour de la laïcité et s’adresse aux 30 000 collégiens des classes de 4ème et 3ème du département, avant d’être déployé à la rentrée 2017 aux classes de 6ème et 5ème. Par ailleurs,  les rencontres de la laïcité du Conseil départemental de la Haute-Garonne, qui se sont déroulées du 5 au 9 décembre, ont permis de sensibiliser différents publics aux principes de la laïcité.
Le conseiller départemental et président de la Commission éducation en charge du Parcours Laïque et Citoyen, Vincent Gibert, a représenté le Département à la cérémonie de remise du prix, à l’université de la Sorbonne à Paris. A ses côtés, Michèle Courtin, conseillère technique, a  représenté Jacques Caillaut, directeur académique des services de l’Education nationale de Haute-Garonne.

Volonté de poursuivre
“Je me réjouis que la politique du Conseil départemental visant à promouvoir les valeurs de la République et de la laïcité, soit ainsi récompensée par l’Observatoire de la laïcité. Je tiens à féliciter les agents de notre collectivité, les membres de la communauté éducative, les élus départementaux, mais aussi toutes les associations qui sont pleinement impliqués dans cette démarche volontariste et unique, qui je l’espère, encouragera d’autres collectivités à s’engager en ce sens. Cette distinction, loin d’être une fin en soi, nous incite à poursuivre notre action, qui dans ces temps troublés par la résurgence de l’obscurantisme et des communautarismes, est plus que jamais nécessaire au vivre ensemble”, a déclaré Georges Méric. Le Prix de la laïcité de la République française a été instauré le 9 décembre 2015 à l’occasion du 100e anniversaire de la loi de 1905 de la séparation des Eglises et de l’Etat. L’action du Conseil départemental s’est distinguée parmi les 110 dossiers de candidature reçus par l’Observatoire de la laïcité.