Au cours du dernier conseil communautaire du Pays de Luchon, le président Jean-Louis Redonnet avait abordé la reconstruction du pare-avalanche implanté en grande partie sur la commune de Portet-sur-Luchon, dans le haut du col de Peyresourde.

Pour rappel, le Pays de Luchon avait été sollicité par l’Etat pour “porter ce projet”.

Une opération, avait rappelé Jean-Louis Redonnet d’un montant de 377.000 euros qui ne pouvait pas être porté par les finances de la commune de Porte-de-Luchon, tout en précisant que les “apports de l’Etat, du Conseil départemental et pour une certaine partie de la station de Peyragudes” devraient permettre de sécuriser la route départementale 618.

Un dossier de financement rapporté mardi en session du CD 31 par Patrice Rival, conseiller départemental du canton de Bagnères-de-Luchon.

Les conseillers départementaux ont donc voté une aide en faveur de la CCPL pour financer lesdits travaux de sécurisation, pour un montant de 125.800 euros, soit 40% du coût du projet “sous réserve de cofinancement”.

Une subvention qui s’ajoute à celle d’octobre 2015 (40%) accordée à la commune de Portet-de-Luchon.

Ces travaux vont donc permettre “la mise en place de trois filets pare-avalanches au niveau du col du Peyresourde, fournissant dès leur installation une protection efficace avec un impact paysager minimum. Une sécurisation indispensable aux usagers et aux nombreux touristes de la saison hivernale” précise un communiqué du CD31.