Rugby à 13

Au terme d’un match fou, samedi soir, les Saint-Gaudinois qui occupaient la 8ème place après le mauvais match à Albi, ont remporté la victoire face aux Broncos de Toulouse au stade Jules Ribet pour la quatrième journée du championnat élite 1. Leurs nombreux supporters  sont passés par toutes les couleurs.

Le match avait mal débuté. Première minute, première attaque et premier essai de l’adversaire. Huitième minute, interception, chevauchée de quarante mètres et second essai toulousain. Les ours sont cueillis à froid. Il importait de réagir. L’attaque saint-gaudinoise se réveille. Les charges des avants font mal aux visiteurs. Thibault Marsand marque en coin droit à la 15ème minute. Son essai est refusé. L’équipe entière se remet sur les rails et Thibault se fait justice en réitérant le même exploit deux minutes plus tard. La vaillance des Commingeois fait la différence. Les Toulousains encaissent. Angelo Telai marque dans le coin gauche à la 27ème. Thibault Marsand, en rajoute un à droite à la 31ème et Brad Wall, l’Australien, passe la défense en revue et aplatit entre les poteaux à la 36ème. Essai transformé. À la pause, les Ours mènent 18 à 8 et le public est ravi de la partie. D’autant que dès la reprise, Ludovic Meynaud marque un cinquième essai. Et pourtant, aussi vaillants soient-ils, les retraits sur le banc de Josh Coyle et de Quentin Hérion fragilisent l’équipe. À son tour Thibault Marsan y va d’une quatrième touche personnelle, les Toulousains prennent à leur tour le dessus, parviennent à marquer à trois reprises aux 58, 65 et 69èmes minutes. 26 à 24, l’avantage a fondu.

Le match n’est pas encore gagné, il devient indécis, on doute. Des tribunes, le ton monte. L’arbitre distribue des biscottes. Le public, encourage les siens. L’essai en coin réussi à la 73ème minute par Benoit Saint-Germès ne ramènera pas la sérénité. Chacun sent que six points d’avance ne suffisent pas. On a peur du hold-up. À la dernière minute, le drop de, Brad Wall assure la victoire saint-gaudinoise sur le score de 31 à 24. Fin du suspens, l’ovation fut générale. Les bleus sortent sous les applaudissements qui durent jusqu’à ce que le dernier d’entre aux ait regagné les vestiaires, satisfaits du devoir accompli. Bravo.

Le groupe :

Thomas Lucas, Thibault Marsan (3 essais), Angelo Telai (1 essai), Benoit Saint Germes (1 essai), Carlos Château, Brad Wall (1 essai, 1 drop), Valentin Dumas (2 transformations), Grégoire Taoffifenua, Damien Wastjer, Josh Coyle, Laurent Trescasa, Quentin Henrion, Cedric Sentenac, Jordan Stefani, Benjamin Maclou, Alexandre Caparros, Ludovic Meynaud (1 essai), Guillaume Arreou.