Installé à proximité de Carbonne, Activestre se situe à 20 minutes au sud de Toulouse, avec un accès direct à l’A64 (sortie 27), à 30 minutes de l’aéroport international Toulouse- Blagnac. Cette implantation géographique permet de développer dans des conditions particulièrement favorables les activités industrielles, tertiaires et artisanales en favorisant en parallèle les relations transfrontalières avec l’Espagne. A seulement quelques minutes de la gare SNCF (10 liaisons avec Toulouse par jour) et du centre-ville de Carbonne, le parc d’activités est entouré de tous les services et commerces nécessaires : restaurants, hôtels, banques, La Poste, France Télécom, EDF, crèches, écoles, lycées.

Activestre accueille aujourd’hui sur 17 hectares de terrain, une vingtaine d’entreprises, représentant près de 250 emplois dans de nombreux domaines d’activités: chimie, logistique, traitement des métaux, hautes technologies, optométrie, agroalimentaire, tertiaire… Le parc dispose également d’un hôtel d’entreprises qui permet d’offrir des conditions optimales de création et d’installation de sociétés.

Une certification unique dans le grand sud-ouest

Depuis la construction du parc, la Communauté de Communes du Volvestre s’est inscrite dans une dynamique volontaire d’amélioration continue en instaurant un système de management environnemental. C’est ainsi que depuis 2008, Activestre est devenu le seul parc d’activités certifié ISO 14001 dans tout le grand sud-ouest.

Activestre propose en effet des aménagements issus d’une démarche de qualité environnementale :

– Traitement des espaces publics donnant une grande cohérence au parc, plantations, reverdissement ;

– Retrait obligatoire depuis l’axe de la voie rapide ;

– Homogénéité des façades, des matériaux et des enseignes ;  ;

–  Gestion des eaux pluviales ;

–  Pré traitement des eaux industrielles sur site et traitement de l’assainissement par une unité de traitement autonome sur le parc ; – Gestion des déchets et tri sélectif…

Au-delà de cette certification, il s’agit donc de mener une politique de gestion active et participative en favorisant les échanges avec les entreprises et de prendre en compte les critères environnementaux pour tout nouveau projet.

Des projets ambitieux

La Communauté de Communes du Volvestre a de grandes ambitions pour Activestre. Après

avoir commercialisé plus de 17 hectares depuis sa création en 2001, la collectivité va donner encore plus d’ampleur au parc en aménageant 10 hectares supplémentaires à l’horizon 2018.

Le parc, qui occupera alors 27 hectares, sera encore agrandi par la suite pour atteindre 45 hectares à l’horizon 2020.

Afin de poursuivre sa volonté d’ancrer sa politique économique dans le développement durable et la protection du territoire, la Communauté de Communes du Volvestre oriente Activestre dans la filière bio-économie.

Avec déjà quelques grands noms tels qu’Agronutrution et Innopsys, Activestre se présente comme un parc idéal pour les entreprises du secteur.

La bio-économie, ce concept qui met en valeur la base biologique ou naturelle de tous les processus économiques et donc des problèmes liés à la diminution de nos ressources naturelles, est en effet au cœur de la volonté éthique d’Activestre. En permettant aux entreprises de ce secteur de s’implanter sur un parc certifié ISO 14001 (*), Activestre leur offre la possibilité d’un emplacement qui correspond à leurs valeurs tout en créant des synergies avec des acteurs du même secteur d’activité.

Vous avez dit bio-économie ?

A l’origine d’ordre purement théorique – le mot apparaît pour la première fois en 1925 sous la plume d’un biologiste russe – la bio-économie tend aujourd’hui à devenir une réalité toujours plus concrète dans le contexte de la transition énergétique.

Un des principes même de la bio-économie consiste en effet à dépasser une économie fondée sur le carbone et l’utilisation des énergies fossiles en y substituant les ressources de la biomasse renouvelable. En clair: reconsidérer les capacités naturelles de l’environnement pour répondre aux besoins actuels et futurs de la planète, en développant des biotechnologies pour mettre en œuvre cette révolution verte. Un autre versant de la bio- économie réside dans une connaissance approfondie des gènes et des processus cellulaires complexes.

De manière pragmatique, l’OCDE définit la biotechnologie comme « un ensemble d’activités économiques liées à l’innovation, au développement, à la production et à l’utilisation de produits et de procédés biologiques ».

Très concrètement, les applications sont nombreuses, dans les secteurs de la santé, de l’industrie et des activités liées à l’agriculture : développement de carburants non fossiles, fabrication de plastiques végétaux, amélioration du rendement des cultures…

 

 

La Certification ISO 14001 (*)

Le système de gestion normalisé proposé par la norme ISO 14001 peut être utilisé par tout type d’organisme, c’est-à-dire non seulement par des entreprises, mais aussi par des collectivités territoriales, par exemple, désireuses de mettre en place un processus de contrôle, un processus de qualité du développement (DDV), notamment en matière d’impacts environnementaux liés aux activités d’une organisation.