Répondant à l’invitation de la Municipalité une trentaine d’habitants sont venus assister à la présentation de projets en cours et participer aux débats qui s’en sont suivis.

Le Maire, Jean-Marc ESQUIROL, a fait un rappel des travaux, certains déjà commencés, concernant l’aménagement de locaux (salle annexe de la sacristie, pièce pour le comité des fêtes…).

Puis chaque participant a pu donner son sentiment sur l’expérience d’extinction nocturne pendant tout le mois de mars. Après présentation de nouvelles technologies pour baisser les puissances installées ( LED, abaisseur de puissance) tout le monde penche pour ces dernières solutions.

Un autre projet en cours de réalisation : la dénomination des rues et la numérotation. Quelques explications sont données sur les choix de noms, puis sur la mise en place des panneaux et numéros.

C’est la présentation du plan de l’aménagement du bourg de notre village qui a surtout mobilisé l’attention et la curiosité des présents. Le cabinet ATEMO a fait quelques propositions permettant une traversée plus sûre tout en renforçant les liaisons piétonnes et l’accessibilité entre les différents espaces publics : place de la Laïcité – terrain de sport – place du souvenir – école – MAE – médiathèque. Pour cela, il est prévu un rond-point au centre du carrefour des départementales D626 et D74 et la création de bandes piétonnes . Le monument aux morts a déjà été déplacé dans la perspective de ces travaux.

Le plus dur reste à faire : le montage du dossier de financement !

La réunion s’est terminée sur une note plus festive : la journée citoyenne décidée en conseil municipal ; en accord avec le Comité des Fêtes, elle se fera le samedi 21 mai. Les bénévoles pourront participer à deux « ateliers » : entretien de chemin de randonnée ou mise en place de panneaux de rues. Tout le monde se retrouvera pour le repas champêtre traditionnel de village vers 13h. Une réunion d’information est prévue quelques jours auparavant.

Le bulletin municipal à venir fournira aussi des explications complémentaires aux habitants désireux de participer aux travaux et au repas.

Après plus de deux heures de discussion très constructives, les échanges ont continué autour d’un verre léger mais fort sympathique.

Comme l’ont montré des collectivités territoriales comme le conseil départemental, des villes moyennes comme Carbonne avec une réunion publique ou Montesquieu avec le conseil municipal très actif des jeunes, il est rassurant avec Lacaugne de voir que des plus petites communes changent leur manière de faire de la politique. Ne confisquant pas le pouvoir dans un “entre soi” qui devient difficile à supporter, les maires de ces villages ont une autre idée de la démocratie en faisant participer la population aux décisions. L’occasion de rendre compte également des actions entreprises en cours de mandat et de vérifier si cela correspond à de véritables attentes. Des citoyens qui ont pu s’exprimer en approuvant par exemple une symbolique place de la laïcité. Des rencontres qui favorisent de plus le “faire ensemble” dans sa partie ludique.  Une manière de fonctionner qui apparait comme exceptionnelle alors qu’elle devrait être la règle.  Ah si cela pouvait être partout pareil ! Soyons utopiste, un jour peut-être !