Et vivement l’année prochaine…

Pourtant le dicton dit « Les voyages forment la jeunesse ». A Montesquieu Volvestre et ses alentours, les anciens préfèrent appliquer la citation de Jean Royer dans la Main cachée « Chaque voyage est le rêve d’une nouvelle naissance »

En 2015 Georges Beret et sa joyeuse équipe de drilles ont eu à cœur d’organiser nombre de voyages qui ont été appréciés par des globes trotters toujours prêt à monter dans un bus pour aller découvrir de nouvelles contrées et… faire quelques bons repas.

Pour changer des coteaux du Volvestre où il fait bon vivre quand même, ils sont allés passé 4 jours en Espagne. Tout était réuni pour que la fête soit belle. Des soirées sublimes avec des spectacles différents à chaque fois et que dire des repas gargantuesques. A faire mettre rouge de colère, les enfants de ces anciens, gestionnaire de leurs santés au retour de leur périple. Mais là qu’importe seul le plaisir compte. Ah Lloret del Mar, Santa Suzana, Todera, que de beaux souvenirs.

Fin avril ce fut la découverte de la magnifique Cerdagne, où il fait toujours beau, à bord du fameux petit train jaune qui les emmena de Mont Louis à Villefranche de Conflent. Symbole du Pays Catalan, le train jaune de Cerdagne, aussi affectueusement dénommé « le Canari » relie Villefranche-de-Conflent (427 m) à Latour-de-Carol (1232 m) sur un parcours de 63 km et gravit 1200 m de dénivelé jusqu’à la gare de Bolquère , la plus haute de France à 1593 m.

Edifiée au début du siècle, la ligne ferroviaire du Train Jaune avait pour mission de relier les hauts plateaux catalans au reste du département. Les premiers travaux entrepris en 1903 permirent, dès 1910, de relier Villefranche-de-Conflent à Mont-Louis. La ligne définitive ne sera achevée qu’en 1927 en atteignant Latour-de-Carol. Elle conserve actuellement son tracé initial dans un environnement permettant de magnifiques paysages de montagne.

La construction de cette voie a ainsi nécessité l’édification de 650 ouvrages d’art, dont 19 tunnels et deux ponts remarquables : le Viaduc Séjourné (suspendu à 65 m au-dessus du sol) et le Pont Gisclard (à 80 m au-dessus d’un précipice), pour permettre au Train Jaune des Pyrénées de se jouer du relief.

Au mois de juin pour changer un peu direction la Rhune avec là aussi un joli petit train, décidément. Quel beau spectacle de voir de la haut l’océan et Saint Jean de Luz. 51 personnes étaient présentes dans ce car où la bonne humeur régnait. Un dizaine de personnes sur liste d’attente n’avait pu être du voyage.

Pour terminer l’année et respecter les traditions nos globes trotters devenus pèlerins d’un jour s’en allèrent à Miradoux dans le Gers visiter les crèches du canton. Un regard d’enfant illuminait ses visages devant tant de féerie, surtout devant la maison scintillante de tous feux.

Ah c’est déjà fini l’année. Vivement le printemps 2016 que l’on puisse repartir. C’est promis d’autres voyages vous permettront de repartir. Juste un peu de patience .