janvier 24, 2016

Il n'y a aucun article ici

Des gendarmes à l’honneur pour avoir servi avec talent leurs concitoyens .

Une prise d’armes organisée à la compagnie de Muret en présence de Monsieur le Sous Préfet de Muret.   C’est souvent loin des feux des projecteurs que les gendarmes accomplissent dans leurs missions quotidiennes des actes, faits ou gestes qui relèvent de l’extra-ordinaire. Animés d’un sens élevé du devoir, ils conduisent des enquêtes avez zèle, ils sauvent des désespérés avec courage et abnégation, ils permettent plus généralement au socle de la République de rester debout. Aimés ou détestés, parfois incompris, ils font partie intégrante de notre vie quotidienne. C’est vrai que l’opinion publique a tendance à ne retenir que le

Volvestre : Une enquête éclair et six mois de prison ferme prononcés par le tribunal

La redoutable efficacité de la complémentarité de la gendarmerie du Volvestre et des policiers municipaux de Carbonne.   Le centre ville de Carbonne était calme dans cet après midi du 12 janvier. Peu de monde circule dans cette rue principale. Discrètement un véhicule se gare sur la place de la République, trois individus en descendent et se rendent chez un opticien carbonnais non loin de là. Avec une technique bien rodée, ils n’effectuent aucun achat mais détournent l’attention de la commerçante qui se trouve seule dans son magasin. On discute, on la fait chercher dans les rayons… C’est seulement après

Loi de modernisation de notre système de santé. Catherine Lemorton salue la décision du conseil constitutionnel.

Catherine LEMORTON,  présidente de la commission des affaires sociales, députée de la Haute-Garonne salue la décision du Conseil constitutionnel, qui entérine la conformité de la loi de modernisation de notre système de santé, votée par la majorité le 17 décembre dernier. Alors qu’il était saisi sur une quinzaine d’articles par l’opposition, le Conseil constitutionnel n’a censuré que 2 dispositions, sur un texte qui compte 227 articles. Certes, concernant le tiers payant, le Gouvernement devra mieux garantir le remboursement de la part complémentaire, pour sa généralisation fin 2017. Néanmoins, au 31 décembre 2016, tous les malades en affection de longue durée

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :