En décembre 2017, la survie de « La Calandreta del Païs Murethin » était en jeu.

Et pour cause puisque le gouvernement avait annoncé la suppression des contrats aidés renouvelables au 1er janvier 2018.

Et l’école en avait trois dans ce cas! Après nombre de manifestations et d’appels au secours, la dernière action avait été, le 12 décembre, une rencontre avec le président du Conseil Communautaire, et Maire de Muret, juste avant la dernière réunion de l’année. Extrêmement sensible tant aux valeurs portées par cette école qu’au principe même des contrats aidés, l’édile avait modifié l’ordre du jour du Conseil pour proposer, et faire adopter à l’unanimité, une motion adressée aux divers responsables politiques.

Motion envoyée au Préfet.

Cette motion a été, entre autres, envoyée au Préfet. Les gestionnaires de l’école avaient aussi sensibilisé les présidents du conseil départemental et régional.

Et la bonne nouvelle est tombée le 28 décembre : les deux postes étaient reconduits au 1er janvier.

A l’occasion de leur dernière réunion, les administrateurs de l’école ont vivement remercié monsieur Mandement pour son intervention.

Reste en suspens le poste dont l’échéance est au mois de Mars! Le problème n’est donc pas résolu.

Pour informations, voici les liens vers les articles précédents :

http://www.petiterepublique.com/2017/11/28/calendreta-exprime-peurs/

Texte de la motion communautaire pour la survie de la calandreta.