Montréjeau : De belles dédicaces à la Bouquinerie du Mont Royal

Ouverte en mars dernier, la Bouquinerie du Mont Royal suit son bonhomme de chemin. Sa gérante, Valérie Perraut vient de proposer, coup sur coup, deux rencontres avec des auteurs commingeois.

Lorsque vous poussez la porte de la Bouquinerie, vous êtes accueilli par  l’odeur caractéristique des livres anciens, le sourire et la gouaille de Valérie.

« Tu veux un café ? » Ici le tutoiement est quasi obligatoire. On se sent bien dans cette ambiance cosy que Valérie a su créer.

Au milieu des innombrables ouvrages, tous classés par catégorie, trônent deux confortables fauteuils.

Des Gaulois à la bataille de Montréjeau

C’est là que dimanche 17 décembre, jour du marché de Noël, Romain -Stanislas Prymerski dédicaçait ses BD historiques, le réveil du peuple et voyage au centre des Pyrénées. Le réveil du peuple narre une insurrection qui s’est produite en 1799 dans le Midi toulousain. La bataille de Montréjeau en fait partie. Quant à Voyage au centre des Pyrénées, Romain-Stanislas l’a réalisé avec neuf autres auteurs de BD. Des grottes ornées à la fondation des premières villes thermales, découvrez ou redécouvrez la richesse d’un passé toujours très présent. Il présentait également Saint Bertrand, Vie et miracles. Ces trois ouvrages sont édités chez Abelio.

Lundi 18, Valérie recevait Gregory Chanfreau, le plus Gaulois des Commingeois. Il présentait le silence des Carnyx. Abellion, jeune Celte de la tribu des Convénes en Comminges Pyrénées, va se retrouver au cœur de la coalition Gauloise menée par un certain Vercingétorix. Cet ouvrage connaît un beau succès et les lecteurs de Grégory lui réclame une suite. Suite qui est en train d’être écrite car Grégory est toujours à la recherche de lieux historiques, puise dans des documents anciens pour nourrir son écrit. Il présentait également ça va barder, recueil de poèmes du penseur d’Odin. Editions du Net.

Tous les ouvrages cités sont en vente dans les librairies locales.

Valérie a encore beaucoup d’idées en tête pour développer sa petite bouquinerie. Allez-y, poussez la porte du 13 place Valentin Abeille, « tu veux un café ? »

Les enfants y sont les bienvenus.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *