Les maires ruraux de la Haute Garonne (AMR31) à Lafitte Vigordane : Les communes vont-elles disparaître ?

Beaucoup d'élus lors de cette assemblée générale
Beaucoup d'élus lors de cette assemblée générale

C’est à Lafitte Vigordane que vient de se tenir l’assemblée générale de l’association des maires ruraux de la Haute-Garonne (AMR31) qui s’étaient déplacés en grand nombre. L’occasion pour Dominique Faure l’ancienne maire de Saint Orens (31) devenue secrétaire d’État à la ruralité de faire sa première sortie officielle avec une escorte de motards gendarmerie tous feux clignotants et une kyrielle de voitures suiveuses. En 3 mois les choses changent vite…

Ses premiers mots ont été avec une certaine émotion : « « C’est un honneur qui m’est fait. La Haute-Garonne est un département sur lequel je suis élue, c’est un département que j’aime et il est éminemment rural ». Et d’ajouter : « L’AMR va être l’association principale avec laquelle je vais être amenée à travailler ».

Monsieur le Préfet d’Occitanie et de la Haute Garonne, pour démontrer que le problème de la ruralité lui tenait à coeur, avait emmené avec lui tous les corps de l’État afin qu’ils puissent répondre aux questions posées. Une démarche appréciée et des agents de l’État très au fait de leurs dossiers.

Après les mots de bienvenue de Karine Brun maire du village, c’est Patrick Lefebvre, maire de Saint Julien sur Garonne et président de l’AMR 31 qui prenait la parole. Ses propos étaient clairs et limpides en démontrant que le monde rural était sinistré et

L'accueil républicain du Préfet et de la secrétaire d'état par Patrick Lefebvre président de l'AMR31
L’accueil républicain du Préfet et de la secrétaire d’état par Patrick Lefebvre président de l’AMR31

ses élus les oubliés de la République. Un portrait sans concession décrivant des manques de moyens, des budgets de fonctionnement qui explosent et autres difficultés et contraintes. Il concluait en regardant madame la Ministre qui s’est montrée très à l’écoute des doléances : « Une lourde responsabilité pèse sur vos épaules ». Le ton était donné.

Après thème par thème, les élus ruraux présents dans la salle ont pris la parole dans un esprit ferme mais républicain. Peu de choses bien sûr sur ce qui fonctionnent bien mais un inventaire de ce qui ne va pas et la liste est longue : Les déserts médicaux et l‘accès aux soins y compris dans les urgences à l’hôpital, la suppression de la taxe d’habitation, le manque de moyens…

Denis Turrel maire de Carbonne et président de la communauté de communes du Volvestre sur un ton affirmé mais courtois faisait une démonstration très technique du pourquoi les petites communes étaient appelées à disparaître en 2027 avec une montée en puissance des communautés de communes et ce à cause des objectifs contradictoires fixés par l’État. « Il n’y aura plus de lien fiscal entre les entreprises et les administrés d’une commune et leur mairie ». Cette démonstration déclenchait une salve d’applaudissements dans la salle. Quelque peu surprise Madame la Ministre répondait du mieux qu’elle pouvait sans apporter un démenti s’attachant à défendre la position du gouvernement sur ces questions hautement politiques.

Dominique Faure qui connaît bien le département concluait : «  « Je suis une élue de la Haute-Garonne. Chacun d’entre vous, que vous soyez députés, maires, président de Département ou de Région, sachez que ma porte vous est ouverte quand vous venez à Paris ». Rebondissant sur ces belle paroles le président Patrick Lefebvre lui répondait : « Vous êtes sur notre territoire, on ne va pas vous lâcher comme cela. On va mettre les mains dans le cambouis ensemble »
C’est dans une ambiance de convivialité et d’esprit républicain que s’est achevée cette assemblée générale de l’association des maires ruraux de la Haute-Garonne (AMR31)

Mots-clés :

Articles en relation :

Derniers articles

Ne manquez plus un article :