Fête de la chanson politique à Mazères sur le Salat

Fête de la chanson politique les 2 et 3 septembre

L’entrée est à participation libre et nécessaire

Bubette – Restauration toute la journée sauf vendredi jusqu’à 21h30

Programme

Vendredi 2 septembre – Ouverture à 18h20

19h30 O’Roja  Chant de liberté

21h45 Scène de RAP – Double C – Nooj – LeonB1T – Zeta&Matou

Samedi 3 septembre – Ouverture 9h

10h – 13h Atelier populaire – Histoire sociale et chansons par « Rue de la Commune » & Etonnant travailleurs

13h La chorale qui dégenre

14h Prise de parole / fête de la chanson politique & Collectifs d’initiatives de partage, de solidarité, militants

16h Les boulettes Canons

17h Il faut venger Gervaise – Des blanchisseuses pendant la Commune – Conte musical et philosophique (+ de 8 ans conseillé)

18h30 Yannis Pournaras & invité-e-s, La rébellion du rebetiko musiques et chants grecs

19h30 DJ-Vinyl – Apéro chanson politique

21h Prises de paroles – Ely Pidena : chants du Chili, d’Espagne et d’ailleurs – Cetin Zilan : musiques et chants kurdes

23h30 – 2h DJ-Vinyl – Chanson politique

L’association « Je dis en Scène ! » Co-organise avec l’association Rue de la Commune la première édition de la Fête de la chanson politique à Mazères-sur-Salat.

Pendant deux jours du vendredi 2 au samedi 3 septembre, partagez avec nous des moments de chants, de discussion et d’engagements.

Entrée à participation libre – Espace restauration – Parking et Camping sur place.

Pourquoi une fête de la chanson politique ?Cette fête souhaite être un espace de rencontre entre musique et politique, entre des publics et des idées mais également rencontre entre des styles musicaux et des langues diverses.

Par la chanson politique, nous sommes nombreux, nombreuses à avoir découvert l’histoire de luttes, de résistances, non enseignées à l’école. Par effet de standardisation de la chanson, on tend à lisser ou invisibiliser des textes engagés, et d’effacer ainsi le lien entre musique et politique.

Qu’elle soit le récit d’un combat ou porteuse d’une poésie plus complexe, elle est liée aux évènements, à une époque. Une photographie sonore de notre société. Elle permet une compréhension commune de ce qu’on vit, une résistance collective et/ou individuelle. Elle visibilise des situations d’oppression, d’injustice, met en lumière ce qu’on rêverait de nos rapports sociaux. Elle raconte l’histoire des peuples, reflète le vécu des classes populaires et laisse une trace dans notre histoire en y gravant les rêves, les espoirs et les idéaux. La chanson politique est ainsi particulièrement fondatrice de culture partagée et partageable.

Ce festival » n’est pas seulement le support à une programmation culturelle, mais il se veut porteur d’un propos : Il entend questionner le lien inestimable entre l’expérience politique et le fait de chanter et de faire de la musique. Ce lien que nous souhaitons faire perdurer dans notre esprit et ranimer dans nos pratiques.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :