Vendredi 29 juillet, journée nationale du rouge à lèvres

Parce qu’on n’en a jamais assez, tout simplement !

 

Une journée relayée dans de nombreux médias, mais sans qu’on sache précisément d’où elle vient et qui l’a initiée.

On en retrouve des traces, ah les traces de rouge à lèvres, depuis 2014 et la date retenue semble être acceptée partout.

A propos du rouge à lèvres

L’histoire du rouge à lèvres est à plus d’un titre sulfureuse et sa réputation peu enviable, comme vous pourrez en juger :

En 1770, le parlement britannique l’a banni car il considérait qu’il s’agissait d’une tentative diabolique pour tromper les hommes.
Dans certains milieux, il était associé à la sorcellerie et on le soupçonnait de contenir des substances empoisonnées.
Sarah Bernhardt fit, paraît-il, un scandale en se mettant du rouge à lèvres en public.
La reine Victoria le considérait comme impoli.

Un peu coincée la Queen, n’est-il pas ?

On doit peut-être à Winston Churchill, personnage haut en couleurs s’il en est, le retour en grâce du rouge à lèvres. Il considérait en effet, pendant la Seconde Guerre mondiale, que la couleur des lèvres rehaussait le moral [des troupes] d’une excellente façon…

Plus près de nous, la footballeuse internationale brésilienne Marta (photo) s’est illustrée de bien belle façon en associant un rouge à lèvres éclatant à son incroyable talent de joueuse.

Détournements commerciaux

Difficile de reprocher aux marques de faire leur métier, mais actuellement la journée du rouge à lèvre se limite à des opérations promotionnelles ou distributions gratuites de sticks. Nous vivons une drôle d’époque

Source : journée mondiale

Crédit photo : https://www.marieclaire.fr/,maquillage-de-la-bouche-comment-eviter-l-erreur-make-up,781699.asp

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :