Saint-Gaudens : Jouer pour son plaisir mais aussi pour son pays!

Le football vient d’offrir un destin peu ordinaire à Sarah Urugei ! Originaire de Nouvelle-Calédonie, arrivée en France , à Saint-Gaudens à l’âge de 11 ans elle prend une licence au club de Saint-Gaudens et évolue au milieu des garçons qui n’auront rien à lui montrer … A l’aise balle au pied, elle trace  tranquillement sa route qui la conduira jusqu’au TFC, en 2012. Sarah joue pour le plaisir, l’esprit d’équipe, le partage… Elle va même jouer une saison au sein de l’équipe locale de l’ELLES  qui se distingue dans son  championnat départemental. Elle reviendra en région toulousaine et plus spécialement à Colomiers. Ses qualités, son expérience , le niveau pratiqué  lui donnent l’occasion  de briller avec Colomiers et d’être repérée par les responsables de la sélection calédonienne.

Un premier contact… sans suite

Le sélectionneur la contacte ainsi que sa famille mais aussi valorisant que puisse paraître cet appel du pied de la fédération calédonienne, Sarah et sa famille déclinent cette offre. Les dirigeants vont revenir à la charge et finalement Sarah accepte cette proposition…elle n’a pas oublié ses racines et c’est certainement une belle opportunité qui lui est offerte pour représenter à sa manière son île, son pays, le football qui lui a apporté à ce jour de belles satisfactions, en particulier avec son club de Colomiers!

 « Je suis fière de cet honneur qui m’est fait. »

La proposition est d’autant plus alléchante que la sélection calédonienne dispute à compter de ce dimanche 17 juillet, les éliminatoires de la coupe du monde féminine ( zone Océanie) qui se déroulera en 2023. La sélection qui compte une vingtaine de joueuses comporte 3 filles venues du continent : Colomiers, Amiens et Nîmes. La sélection s’est  préparée sérieusement avant de s’envoler, dimanche dernier pour les îles Fidji. Evoluant dans le groupe C de la zone Océanie en compagnie des îles Fidji et des îles Samoa, Sarah et ses partenaires vont tout d’abord affronter les îles Fidji et Samoa (mercredi). L’aventure est en marche.

« L’avenir du football féminin se joue en ce moment. »

Le Tonga, la Nouvelle-Guinée,Tahiti, Vanuata sont aussi sur les rangs pour obtenir ce précieux billet synonyme de qualification à la coupe du monde qui aura lieu, en juillet prochain en Australie et Nouvelle-Zélande. En Comminges et plus particulièrement du côté de St-Gaudens et Landorthe, on suivra ( à distance) le parcours de notre commingeoise de cœur.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :