Landorthe : Le PSIG en exercice à l’école du village

Le PSIG de Saint-Gaudens (peloton de surveillance et d’intervention de la Gendarmerie) était en exercice sur l’école du village profitant de l’absence des écoliers en ce mercredi après-midi.

Tous les deux ans les militaires de ce groupe sont réévalués sur les tactiques et techniques d’observation. Ils interviennent au quotidien au profit des unités territoriales et possèdent des aptitudes particulières adaptées à leurs missions et aux cycles spécifiques qui caractérisent leur activité. L’exécution des missions confiées à ces unités fait appel à un sens de l’initiative développé, à un tempérament dynamique et volontaire, ainsi qu’à une robustesse et une endurance physique avérées.

Le PSIG  a débuté sa semaine avec des interventions à partir d’un scénario établi et différent selon les lieux, de jour comme de nuit: le cinéma de Boulogne sur Gesse, les anciennes carrières de Gourdan Polignan, l’Intermarché de Mane, l’école de Landorthe.

A Landorthe, deux instructeurs encadrant 9 gendarmes ont pris possession des lieux (l’école). Aucun personnel ni élève n’était présent sur l’établissement.  Sur ce site,  il fallait régler pacifiquement une prise d’otage dans une des classes. Plusieurs heures vont être consacrées au règlement de ce scénario qui mettait « en scène» deux individus pas forcément animés des meilleures intentions. Certes , cette opération était fictive  mais plus vraie que nature . Le moindre détail a son importance…. Malgré un blessé (un des individus qui s’était introduit dans l’école), l’opération sera menée à son terme sans autre conséquence . Les gendarmes ont rempli  (victorieusement) leur mission avant de partir pour un autre type d’intervention.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :