La centrale photovoltaïque flottante de Peyssies inaugurée

La centrale photovoltaïque flottante
La centrale photovoltaïque flottante

Ce vendredi 24 juin, la première centrale photovoltaïque flottante de Haute-Garonne située à Peyssies, a été inaugurée.

Daniel Grycza, Maire de Peyssies accueillait Claude Reynal, sénateur de la Haute Garonne, Gérard Roujas, Président du PETR Sud Toulousain, Jennifer Courtois-Pérrisé, maire de Rieumes, Bastien Ho vice président de la transition énergétique de la communauté des communes du Volvestre, ainsi que de nombreux invités.

Durant les discours
Durant les discours

« Je vous souhaite la bienvenue à Peyssies en ce jour d’inauguration du premier parc photovoltaïque flottant du département.

C’est l’aboutissement d’un projet qui a débuté en 2016, date de l’arrêt de l’exploitation de la gravière.

En 2016, les communes de Carbonne, Salle sur Garonne et Peyssies ont décidé de s’associer pour lancer un appel à candidature afin de sélectionner une entreprise capable de créer, implanter et gérer un parc photovoltaïque.

Ce travail a été mené en partenariat avec le PETR du Sud Toulousain que je remercie. Et c’est ainsi qu’en 2017 la société URBASOIÂR a été retenue.

Ce nouveau parc photovoltaïque va contribuer :au développement des énergies renouvelables sur notre territoire, à atteindre l’objectif de production de 100 % de l’énergie consommée par la population de la Communauté de Communes d’ici 2050.

Une autre raison de ce choix de reconversion est bien entendu plus mercantile.

En effet, pour financer les projets communaux sans impacter la fiscalité.

Ainsi, pour notre commune, la location du foncier va contribuer au remboursement du prêt bancaire de la nouvelle école qui va s’ouvrir à la rentrée prochaine.

Pour conclure, je souhaite longue vie à ce partenariat car nous sommes engagés à cohabiter pour une durée d’au moins 30 ans » déclarait Daniel Grycza dans on discours de bienvenue.

Julien Picart Directeur développement de la société Urbasolar prenait la parole pour rappeler l’essentiel de ces installations : «Les 14 000 modules solaires qui composent cet ouvrage sont reliés entre eux par des flotteurs qui forment un seul et unique îlot.

L’îlot lui-même est maintenu par des lignes d’ancrages fixées aux berges. Un défi technologique relevé par le département de R&D intégré d’Urbasolar qui s’attache à trouver des solutions innovantes sur mesure adaptées aux particularités de chaque site et répondant aux plus hautes exigences de qualité.

Raccordée au réseau public début février 2022, la centrale solaire flottante participe à la transition énergétique du territoire en produisant chaque année 6250 MWh/an soit la consommation électrique de la Communauté de Communes du Volvestre ».

En équilibre sur les flotteurs
En équilibre sur les flotteurs

 Après une visite des installations, un copieux cocktail permettait aux participants de poursuivre leurs conversations .

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :