Le festival Passa-Pòrts a fait parler et chanter l’occitan dans tous ses accents

Après deux années d’interruption, le festival Passa-Pòrts  s’est tenu pour sa reprise du 28 mars au 3 avril. Ce festival occitan créé en 2004 et organisé par l’association Eth Ostau Comengés avait lieu jusque là à Montréjeau. Pour cette dix-septième édition, il s’est déroulé pour la première fois à Saint Gaudens.

Vitrine de la culture occitane en Comminges, Passa-Pòrts s’adresse  aux « spécialistes » et aux « non-spécialistes », il s’adresse à ceux qui parlent l’occitan dans ses différentes déclinaisons en écho aux montagnes, aux vallées et au piémont des Pyrénées, il s’adresse aussi à ceux qui ne le parlent pas mais sont curieux de diversité culturelle.

Cette dix-septième édition relancée dans un nouvel environnement s’est répandue entre le cinéma Le Régent, l’auditorium de la médiathèque, la librairie L’Indépendante, le théâtre municipal Jean Marmignon, la salle du Belvédère, le collège Didier Daurat, la place Jean Jaurès et les rues de Saint Gaudens.

Le journaliste du magazine l’Express pendant sa conférence sur l’origine, l’évolution et les enjeux des accents de la voix selon les régions.

Ainsi, au cinéma Le Régent, les festivaliers ont pu visiter l’exposition « Sent Joan en Comminges et Barousse », visionner des cours métrages et un film d’animation en occitan (sous titrés en français!).

A la médiathèque, ils ont pu apprécier le concert d’Alidé Sans (avec les élèves du lycée Bagatelle!), auteure et interprète en langue occitane du Val d’Aran,  et assister à la conférence passionnante du journaliste parisien d’origine béarnaise Michel Feltin-Palas évoquant l’origine, l’évolution et les enjeux des différents accents.

La librairie L’Indépendante a servi de cocon à une petite assemblée de pyrénéens férus d’occitan qui se sont réunis pour lire et partager des textes rédigés en langue vernaculaire, du Couserans et des alentours.

Mathieu Fauré et Bernat Ménétrier de l’association Eth Ostau Comengés, avec Karine Marcu de l’Office de Tourisme, ont animé une randonnée urbaine particulièrement intéressante à la découverte d’un Saint Gaudens méconnu, entre antiques fontaines, maisons à colombages du XVIème siècle et la collégiale.

Jean-Michel Espinasse, les mille et une histoires des différentes cornemuses.

Le théâtre Marmignon a fait le plein de collégiens venus assister au one-man-show de Jean-Michel Espinasse, musicien multi-instrumentiste et conteur. Il a présenté une véritable conférence sur l’histoire et l’art de la cornemuse, démonstrations à l’appui. En effet, il s’est fait un plaisir de jouer des instruments qu’il avait pris soin d’amener avec lui, pour le bonheur des jeunes spectateurs (et l’éveil de vocations pour quelques uns d’entre eux?).

Les traditionnels stages festifs d’apprentissage de chants, accordéon et danses se sont tenus dans une ambiance bon enfant.  Ils ont précédé en fin d’après midi l’animation musicale et chantée sur la place Jean Jaurès, avant l’emblématique bal du samedi soir.

Jean-Paul Ferré  est «satisfait que le public ait répondu présent, et de constater l’intérêt  de ce public pour l’occitan». Après deux années d’absence liées à la crise sanitaire, l’association Eth Ostau Comengés est confortée dans son action par la présence au festival de toutes les générations, la transmission intergénérationnelle garantissant la vitalité et la pérennité de la culture occitane.

Randonnée urbaine avec Bernat Ménétrier, Pascal Bergougnan, Mathieu Fauré (Eth Ostau Commengés) et Karine Marcu (Office du tourisme).

Les organisateurs se félicitent du soutien des partenaires publics (collectivités territoriales) et privés (cinéma Le Régent, librairie l’Indépendante,…). Il est vrai que ce festival est un bouillon de culture originelle et identitaire dont l’intérêt et le potentiel de développement au cœur du Comminges paraissent susceptibles de mobiliser bien des forces vives, au bénéfice de tout le territoire.

Animation musicale, chantée et dansée sous les arcades de la place Jean Jaurès.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :