Céline Laurenties-Barrere candidate aux élections législatives dans le Comminges et le Savès

Céline Laurenties-Barrere a choisi ce début du mois d’avril pour annoncer  sa candidature aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains, dans la 8ème circonscription de la Haute Garonne, celle du Comminges et du Savès : «je souhaite être la candidate et, si les citoyens me font confiance, la Députée de la justice territoriale, sociale, économique et environnementale».

« Je vis et je travaille sur ce territoire, déclare La maire de Péguilhan, conseillère départementale du canton de Saint Gaudens et assistante parlementaire du Sénateur Pierre Médevielle,  j’ai conscience de ses atouts et de son potentiel, mais j’ai aussi conscience de ses handicaps  et des attentes de ses habitants. Élue de la Nation, je serai la première défenseur du Comminges et du Savès, à Paris, dans les ministères et auprès des administrations centrales ».

Adhérente au parti Horizons créé par l’ancien premier ministre Édouard Philippe, elle précise : «j’ai toujours été libre et je le resterai, je voterai toujours en conscience avec pour seul guide l’intérêt général et non les consignes d’un parti ou d’un groupe politique».

Élue de terrain et de proximité : «je rendrai compte régulièrement de mon action»

Élue de terrain et de proximité, elle poursuit : «j’organiserai régulièrement des permanences dans les communes les plus importantes, à l’image des permanences que je tiens sur mon canton depuis 7 ans maintenant. Je consacrerai des journées à partager le quotidien des artisans, des agriculteurs, des entrepreneurs, des associations et des élus locaux. Je ne serai pas une députée hors sol.  Et je rendrai compte régulièrement de mon action et de mes votes dans la presse locale, avec des lettres d’information, et aussi via les réseaux sociaux».

Priorités : prise en compte des spécificités de la ruralité et défis de demain pour notre pays

«J’aurai l’occasion de détailler mes priorités au cours des prochaines semaines. J’insiste sur le fait que je veux porter des propositions pour plus de justice territoriale, de justice sociale, de justice économique et de justice environnementale. Dans mes propositions, il sera question de pouvoir d’achat, de santé, de sécurité, de justice, d’éducation, d’une vraie prise en compte des spécificités de la ruralité, comme des défis de demain pour notre pays : le grand âge, la dépendance, le défi climatique, notre sécurité nationale…».

Céline Laurenties : «un certain nombre de constats m’incitent à briguer le mandat de Députée»

«Je ne peux me résigner à ce que le Comminges et le Savès soient les parents pauvres de la Haute Garonne, un département qui fait partie des territoires les plus dynamiques et attractifs de France.

On ne peut plus accepter que le collège de Saint Béat reste 7 mois sans professeur d’anglais comme ce fut le cas cette année ; l’avenir de nos enfants en dépend.

On ne peut plus admettre qu’il faille attendre plusieurs mois pour un rendez-vous chez un ophtalmologue, un gynécologue ou qu’il soit nécessaire de se déplacer à Toulouse pour avoir accès à ce type de spécialités ; chacun doit pouvoir accéder facilement et rapidement à des soins au plus près de chez soi.

On ne peut pas dire à nos concitoyens d’utiliser les transports en commun, le train notamment, pour aller travailler à Toulouse en acceptant les retards, les suppressions de train et le manque d’information dont ils sont victimes quasi-quotidiennement…

J’ai d’ores et déjà dressé un certain nombre de constats qui m’incitent aujourd’hui à briguer ce mandat de Députée».

Céline Laurenties : «j’estime que cette circonscription a besoin d’une nouvelle dynamique»

«Il n’y a pas de sous-territoires, comme il n’y a pas de citoyens de seconde zone. C’est le rôle des politiques, non seulement de le rappeler, mais également et surtout d’agir en conséquence. J’estime que cette 8ème  circonscription a aujourd’hui besoin d’une nouvelle dynamique, d’un second souffle».

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :