Le Bois Perché cap sur la cuisine, le restaurant est ouvert le midi

Au départ c’est Pierre Aragon qui est appelé au poste de directeur de cet important établissement associatif (Ligue de l’enseignement). Il appelle à la rescousse Siegfried  Masson avec qui il a travaillé dans des établissements hôteliers importants un peu partout dans le monde (Bora-Bora, en Afrique, en Asie, en Polynésie …) ce qui leur confère une bonne capacité d’adaptation. Le Bois Perché, en piémont pyrénéen, est pour les deux globe-trotters un nouveau challenge, sous l’égide  la Ligue de l’Enseignement avec son éthique particulière pédagogique, sociale, les séjours adultes, les colos apprenantes … un nouvel univers.

Au niveau de la restauration le premier travail fut de rouvrir le restaurant le midi. Pour aider la cuisinière en place une offre d’emploi est lancée. Sur une centaine de curriculum vitae, un plus particulièrement a retenu l’attention. C’était celui de Jayson Cocchi invité à passer un entretien et un test pratique. « On lui a donné du poisson, un bout de canard, avec lequel il devait préparer un menu. Au bout de 20 minutes, les deux plats étaient devant nous, magnifiques, délicieux. On est resté bluffé, également  par son calme et son assurance » explique Pierre Aragon.

Jayson a 18 ans, il est venu exprès d’Aubagne pour apprendre la cuisine à l’école Sainte Thérèse de Saint Gaudens et y passer un bac professionnel. « Ce qui m’intéresse c’est de tester la cuisine française traditionnelle, voire de la revisiter, et j’ai, aussi,  un goût bien appuyé pour la pâtisserie : tarte au citron, tarte tatin et bien d’autres. J’aime bien ajouter des ingrédients incongrus dans mes recettes qui ajoutent un peu de mystère et un  bon goût insolite », explique Jayson. Très attiré aussi pas la cuisine asiatique son rêve est de partir au Japon faire de la cuisine française et apprendre aussi bien sûr la cuisine japonaise. En attendant, il fourbit ses armes au Bois Perché, expérience qui sera riche d’enseignement pour ce jeune garçon très doué.  Il élabore lui-même ses menus sans empiéter sur le travail de la cuisinière en place.

Le restaurant est ouvert tous les midis sauf le samedi, ouvert le dimanche. L’ouverture du soir est suspendue pour l’instant.

Les projets : faire des soirées, des vernissages, des concerts, des concours de belote, de la cuisine du monde.

En attendant le Bois Perché est là avec son feu de cheminée à l’intérieur et sa terrasse ouverte, même en hiver, sur un panorama d’exception.

Contact :05.61.94.86.00.

 

 

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :