Le projet d’antenne de Lasserre à Encausse les Thermes retourne dans les cartons

L’histoire commence il y a quelques mois quand Jean Luc Beau qui est dans son jardin voit passer sur la petite route de Lasserre habituellement très peu fréquentée, une quantité de véhicules qui s’arrêtent à quelque mètres de chez lui. Et là, il apprend qu’une antenne de téléphonie de 40 mètres est en projet.

Le projet d’antenne de téléphonie sur le chemin de Lasserre à Encausse les Thermes est supprimé de la liste nationale. Paru au Journal Officiel l’Arrêté du 20 octobre 2021 modifie  les listes des zones à couvrir par les opérateurs de téléphonie.

C’est en tout 17 zones destinées à couvrir le territoire national  qui sont supprimées, dont 4 sont en Haute-Garonne : Lieux , Sepx, Saint Ignan et Soueich.

L’arrêté d’annulation a été signé par le Secrétaire d’État en charge de la transition numérique et des communications électroniques.  C’est à ce dernier que Jean-Luc Beau, initiateur du collectif contre l’antenne de Lasserre, a remis en mai et en main propre la pétition d’opposition à ce projet d’antenne à quelques dizaines de mètres de chez lui.

« Il va sans dire que ce n’est pas notre pétition seule qui est à l’origine du retrait de cette zone. Mais que dans une absence de pouvoir des maires entre opérateurs et élus telle que l’a mis en évidence notre député par une question à l’assemblée nationale, cette suppression est le résultat de notre action et des diverses actions portées par la mairie d’Encausse avec le CIDAP, et validées avec l’état par sa  représentante la sous-préfète de St Gaudens, qu’elle en soit grandement remerciée. N’oublions pas de rester vigilants, pour la préservation de notre patrimoine et pour lutter contre toute forme de pollution.

Et n’oublions pas les collectifs des autres communes qui ont encore et toujours besoin de notre soutien et de notre présence pour ne pas voir surgir de nouvelles antennes de téléphonie mobile, sans concertation avec les élus et les habitants» déclare JL.Beau.

Un dossier bien ficelé, le soutien des élus (Député, maire, Sous préfète) et l’engagement citoyen ont eu raison du projet.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :