XIII, Les Ours confrontés à la réalité

XIII, Championnat de France élite 1, 1ère journée

FC Lézignan XIII – Racing Saint-Gaudens : 72 – 16 (MT : 36 – 6)

Stade du Moulin à Lézignan (09)

Arbitre : Stéphane Vincent

Temps ensoleillé

Composition des équipes :

FC Lézignan : Cardace, Flovie, Stacul, Ferret, Bousquet, Benausse, Marginet, Belmas, Lacans, Maria, Costes, Albert, Ors,

Sont entrés en jeu : Cuellar, Malfaz, Martins, Bonneriez.

Racing Saint-Gaudens : Dumas, Gorka, Delage, Morin, Minga, Blasi, Morris, Sentenac, Cartier, Bertolas, Celerino, Arreou, Vizcay,

Sont entrés en jeu : Lucas, Capparos, Vuillermet, Sabour.

Evolution du score :

Vainqueurs : 12 essais : Flovie (14’, 49’, 68’) Bousquet (16’), Lacans (22’), Malfaz (28’, 71’, 75’), Cuellar (33’), Ferret (35’), Martin (46’), Cardace (64’), 12t : (100% Marginet)

Vaincus : 3 e : Minga (38’, 61’), Morris (51’), 2t : Dumas (38’, 61’)

L’essentiel :

Le coup du Moulin à l’envers,

Ours tendres. Bien sûr, on pourra leur trouver toutes les excuses possibles et il est aisé d’en avancer quelques-unes. Le Racing, le club, l’équipe sont en pleine reconstruction. Beaucoup de nouvelles recrues, des jeunes pleins d’envie certes, mais des automatismes encore perceptibles et encore de l’indiscipline, un staff tout aussi nouveau et un adversaire du jour, le champion en titre, le FC Lézignan XIII, plutôt coriace, rôdé, qui a déroulé son rugby exemplaire et qui peut sourire.

Au stade du Moulin, les ailes ont tourné trop vite et les Commingeois se sont vite retrouvés dans le vent, balayés comme les premières feuilles de l’automne. Les Audois se sont montrés rapides, les verts se sont facilement trouvés en évoluant en passes avisées, confiant toujours le ballon à un partenaire lancé. Jouant avec un niveau de jeu bien supérieur, leur rouleau compresseur a perforé douze fois la défense saint-gaudinoise, six fois par mi-temps et leur buteur, Rémi Marginet, implacable, n’a manqué aucune transformation, même les plus difficiles.

Vaillants, courageux, les Saint-Gaudinois se sont battus jusqu’au bout, n’affichant que trop ponctuellement leurs qualités. Kuni Minga et Dylan Morris ont sauvé l’honneur. Reste que l’équipe, mise au jus de l’élite 1, peut aujourd’hui mesurer ce qui lui manque encore comme technique, comme niveau, comme stratégie collective pour prétendre rivaliser avec la meilleure équipe du plateau. La première leçon n’a pas été gratuite.

Brice Rohaut.

 

 

Commentaires des coachs :

Philippe Laurent, entraîneur du FC Lézignan : « Je suis content, c’est une belle reprise. Bien sûr, on a respecté notre adversaire. Et on a joué un beau rugby, rapide, montré ce qu’on a travaillé, qu’on garde de bonnes bases. Les nouveaux joueurs se sont bien intégrés. Et malgré nos absents, on perçoit bien que notre équipe a un bon niveau.»

Jérôme de Azevedo, entraîneur du Racing Saint-Gaudinois : « Même si on ne s’attendait pas à gagner un tel match, je n’imaginais pas un sore aussi élevé. On est tombé sur une très grosse équipe de Lézignan qui affiche déjà ses intentions. Je regrette que l’on soit tombé dans le défi physique contre une équipe bien meilleure dans ce domaine. C’est dommage, on a aussi nos armes. Ce qu’il nous a manqué, je le perçois très bien. Je me remets en cause. Je n’ai pas été assez clair avec les joueurs quand j’ai posé avec eux les plans de jeu. Dès cette semaine, on va tout de suite revoir tout cela et je vais bien réexpliquer aux joueurs ce que j’attends d’eux.»

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :