En effet malgré les contraintes sanitaires très pesantes, une météo en dents de scie particulièrement au pied du Cagire, le Z’Hibou n’a dû à annuler qu’un seul concert sur les 4 programmés. Ce concert, Floriane Tiozzo, sera reprogrammé l’année prochaine.

Le Z’Hibou de l’été est une association, un  lieu, une activité au presbytère de Sengouagnet qui assure durant 4 mercredis entre juillet et août une programmation musicale très culturelle avec d’authentiques musiques du monde et ça dure depuis quelques décennies.

Par contre le nombre de participants à ces concerts se situe les autres années entre 120 et 160 personnes. Cette année la fréquentation a tourné autour de 90 personnes.

Mais qu’à cela ne tienne, l’équipe est tout de même globalement satisfaite d’avoir déjà réussi malgré le parcours semé d’embûches, cette programmation musicale désormais inscrite dans le paysage estival de ce coin des Pyrénées. Une programmation qui répond l’attente d’un public en recherche d’authenticité musicale, reflets d’identité des peuples issus d’Afrique du Sud, du Maghreb, d’Asie, d’Europe …, une musique poly-instrumentale   de grande qualité. Dépaysement exotisme garantis.

Le dernier concert du 18 août, avec Manu Galure a particulièrement marqué les esprits, avec une scénographie particulière reflet de l’univers de ce musicien, auteur, compositeur, interprète. Il était accompagné pour l’occasion de Lorenzo et Patrice plus 2 pianos, parfois maltraités.

L’association du Z’Hibou s’est inscrite depuis l’année dernière dans le dispositif, « aide à la diffusion de proximité », le but étant de rémunérer correctement les groupes musicaux  par le bais de l’aide apportée par ce dispositif mis en place par le conseil Régional. Cette  Aide à la diffusion de proximités s’exerce dans  le cadre de sa politique de soutien au spectacle vivant. Cette aide  permet aux opérateurs de droit privé ou public d’obtenir un soutien à la programmation de spectacles présentés par des équipes artistiques régionales.

 

Malgré le stress, les incertitudes, les conditions chaotiques « Nous sommes contents d’avoir maintenu ces concerts et espérons très fort repartir l’année prochaine » déclarera avec enthousiasme Martial, un des membres de cette dynamique association.