Vendredi 24 septembre à 10h à La galerie 3.1, Anne Boyer, vice-présidente du Conseil départemental en charge de la Culture, a présenté à la presse la programmation de la 35e édition de “Jazz sur son 31” en présence de Sylvie Castro, directrice des Arts vivants et visuels, de Philippe Léogé et Soufiane Djaffer, programmateurs du festival,  accompagnés des artistes Cyprien Zéni, de Human Songs et du groupe Triple Juice, invités de cette édition.

La 35e édition du festival “Jazz sur son 31” se déroulera du 6 au 17 octobre à Toulouse et dans tout le département. Après une édition resserrée et adaptée en 2020 en raison de la situation sanitaire, le festival propose à nouveau cette année une riche programmation avec 59 rendez-vousmusicaux et festifs dont 37 concerts gratuits dans près de 20 communes du département.

Entre artistes de la scène jazz française, américaine et artistes locaux émergents ou confirmés, la programmation du festival se décline désormais en 2 volets : le IN pour les concerts Pavillon République, Scène 31 et Concerts club, et le OFF, pour les rencontres, ateliers et conférence gratuites tout public ou réservés à des publics spécifiques.

La SOUL MUSIC sera l’une des thématiques phares de cette édition, avec des propositions de concerts, une “Leçon de Soul music”, une conférence et une projection. Parmi les artistes invités, les chanteurs britanniques Hannah Williams & The Affirmations, le musicien et poète Anthony Joseph ou encore le collectif français BadAss Division & Friends…

Le PAVILLON RÉPUBLIQUE accueillera la soirée d’ouverture du festival qui débutera par un hommage au guitariste toulousain Benoît Mardon, décédé le 20 juillet dernier, en présence des musiciens de son sextet Fusion Jazz Project, suivi du concert du Belmondo Quintet.

10 concerts auront également lieu au Pavillon République, dont les artistes français Serge Casero et Raphaël Lemonnier, Triple Juice ou Neue Graphik Ensemble. Le CLUB NEW YORK,​ dédié au jazz américain, accueillera les saxophonistes Chris Potter, Melissa Aldana ou encore le trompettiste Keyon Harrold.

 

Les soirées SCÈNE 31 donneront à voir les multiples horizons du jazz avec notamment le grand saxophoniste américain Kenny Garrett à La Halle aux Grains, Julien Lourau et son projet “Power of Soul” au Théâtre des Mazades, le groove de J.P. Bimeni & The Black Belts à la salle Nougaro, l’oudiste tunisien Dhafer Youssef à Muret ou encore la rencontre entre Thierry Escaich et Lionel Suarez autour du compositeur argentin Astor Piazzolla…

Deux SOIRÉES CINÉMA sont programmées dans le cadre de Scène 31, avec le film documentaire “Soul power” de Jeffrey Levy-Hinte (2008) et le ciné-concert autour du film muet “Within our gates” d’Oscar Micheaux (1919), mis en musique par les musiciens Ferdinand Doumerc et Bastien Andrieu à la Cinémathèque de Toulouse.

Les CONCERTS CLUB mettront à l’honneur, comme chaque année, des artistes locaux dans le département en partenariat avec la Fédération des Foyers Ruraux 31-65 et les 11 communes d’accueil : Old School Funky Family à Mondonville, Shad 4Tet à Belberaud, Edmony Krater à Labarthe-sur-Lèze…

Le OFF offrira des rencontres et événements gratuits autour d’artistes et de nouveaux projets, dont 10 actions ouvertes au public, (concerts “coup de cœur”, ateliers, spectacles jeune public illustrés) et 15 actions à destination de publics spécifiques (musiciens amateurs et professionnels, écoles de musique, collégiens, étudiants, jeunes de la Maison des Adolescents).

 

“Nous sommes heureux de pouvoir proposer à nouveau une riche programmation pour cette 35e édition de Jazz sur son 31, une programmation remarquable qui fait place à tous les talents et toutes les formes de jazz. Le Conseil départemental entend par ce rendez-vous incontournable de l’automne diffuser le plus largement possible la culture et le jazz sur tous les territoires du département, en direction de tous les publics, en mêlant diversité d’expression, découverte de nouvelles sonorités et de nouveaux artistes. Ces moments de culture, de convivialité et de partage sont plus que jamais essentiels pour les Haut-Garonnaises et Haut-Garonnais”, a déclaré Anne Boyer lors de cette conférence de presse.