Un bras de fer oppose le Syndicat Intercommunal des Eaux des Coteaux du Touch (SIECT) au syndicat concurrent SAGE. Les urbains contre les ruraux ou le pot de terre contre le pot de fer? Il est en effet probable que le prix de l’eau augmentera pour les administrés des communes rurales si les communes les plus peuplées se retirent.

Ce n’est pas sans compter sur la détermination du président du SIECT, Paul-Marie Blanc qui soulève toutes les incohérences d’un tel projet en rappelant que le SIECT a financé depuis 70 ans de nombreux ouvrages pour les communes urbaines du Muretain grâce à la contribution de toutes les communes adhérentes au SIECT. Il peut ainsi compter sur le soutien des maires ruraux qui s’inquiètent à juste titre de ce retrait.

« Malgré de nombreuses oppositions au projet de reprise de la compétence eau potable au SIECT et deux procédures judiciaires en cours, André Mandement s’obstine et veut absolument rapatrier 14 communes de son agglomération vers le syndicat SAGE. Quand on sait que ce dernier est en train de construire une usine à Saubens à hauteur de 15 millions d’euros pour alimenter notamment la ville de Muret, on comprend mieux l’enjeu de la manœuvre…  Il est en effet probable que le prix de l’eau augmentera pour leurs administrés si les communes les plus peuplées se retirent. C’est la raison pour laquelle 42 maires sur les 54 du SIECT ont déjà co-signé un courrier à l’attention du Préfet pour lui demander de stopper ce processus » précise Paul Marie Blanc

Paul Marie Blanc

Paul Marie Blanc

Paul Marie Blanc :« Le Préfet les a entendus en alertant sur les risques de cette décision pour les abonnés et en précisant qu’un tel projet pose question sur l’intérêt général. Une commission départementale composée d’élus locaux avait d’ailleurs émis un avis défavorable à une large majorité. L’agence de l’eau Adour Garonne n’a pas non plus apporté son soutien à ce démantèlement. A noter enfin qu’une minorité des 14 maires directement concernés par ce changement s’est à ce jour prononcé en sa faveur… Mais bien qu’isolé le président du Muretain Agglo persiste malgré de surcroît deux procédures judiciaires en cours qui devront valider la légalité de ce retrait. Nul doute que les débats seront animés ce mardi 28 septembre dans la salle Horizon de Muret où se déroulera le vote. Les défenseurs du SIECT se sont donnés rendez-vous devant la salle pour exprimer leur désaccord. Parmi eux de nombreux maires viendront avec leurs écharpes tricolores pour faire entendre la voix de petites communes rurales. »

Un rassemblement citoyen en soutien au SIECT est prévu ce mardi 28 septembre à 17h45 sur le parking de la salle Horizon de Muret (Portes des Pyrénées).