La pandémie a bousculé les activités du foyer rural de la commune. De nombreux clubs n’ont pas fonctionné et la reprise est timide.

« Mais nous sommes là ! Vaillants et optimistes », lance la présidente Josiane Crouzet. « Cette année est une année de transition. Il faut reconstruire. »

Durant son rapport moral, la présidente remercie la municipalité pour son aide et le prêt des salles, ainsi que la fédération des Foyers ruraux pour son assistance.

Le rapport financier présenté par Francine est positif et adopté à l’unanimité.

Le bureau a continué à fonctionner et à travailler. Deux clubs sortent leur épingle du jeu : la randonnée avec 53 adhérents et le Taïchi. Ce dernier organisait en mai dernier, une journée tournée vers l’année du buffle. Journée qui recueillait un certain succès.  Les conteuses participaient à l’événement.

Les nouveautés

Tout d’abord la danse avec une jeune femme dynamique, Hélène, qui prend en charge les enfants à partir de 4 ans aux adultes.

Une relance du club de peinture. Entre adhérents, avec la possibilité une à deux fois par an de convier un professeur.

Des activités nature. Une sensibilisation des enfants, mais aussi des parents au respect de la nature.

Communication non violente. A l’étude.

Projet de café associatif. Lancé par les foyers ruraux, le moyen de tisser du lien social.

Reconduction, avec l’aide de la bibliothèque départementale, de journée de jeux en famille, entre amis.

Les clubs présents faisaient ensuite la présentation de leurs activités de l’année écoulée et leurs projets.

Permanence

A noter qu’un membre du bureau assurera désormais une permanence tous les mercredis de 15h à 18h au centre culturel.

Photo mise en avant : de g à d : Jean-Paul Manent maire, Josiane Crouzet, présidente, Francine Lecouffe, trésorière et Marie-Jo Pousson secrétaire