Dominique Idoux a rallié en seize jours, Raon l’Étape dans les Vosges à Le Cuing dans notre cher Comminges.

Un amoureux de la petite reine

Retraité de la gendarmerie, Dominique Idoux 59 ans, est un amoureux de la petite reine. C’est son papa marchand de cycles qui lui a donné ce virus. Celui-ci avait créé en 1952 un club sportif dans sa ville natale, le CSAR qui regroupait plusieurs activités. Aujourd’hui ne subsiste que le vélo.

Un défi de 1570km en autonomie

Il se lance alors le défi de ce long périple de 1570km. Il suit la Voie bleue : le canal des Vosges, de la Saône à Lyon, via Rhona, Sète et pour arriver à Ramonville où l’attend un ami, le canal du Midi.

Il pousse alors jusqu’à Le Cuing où l’attend son ancien collègue et ami, retraité comme lui, Pascal Vincent, par ailleurs adjoint à la mairie. Ils se sont connus en 1984 en Nouvelle Calédonie. Ils ont encore travaillé ensemble de 1992 à 1996 en Guyane. Son épouse Marie-Estelle l’attendait également pour le ramener en voiture dans les Vosges.

« Je suis parti en totale autonomie », confie Dominique. « Entre le poids du vélo VTC et celui des sacoches, ce sont 32 kg qu’il faut faire avancer. Je couchais la plupart du temps dans des campings, sous ma tente. Le midi, c’est casse-croûte, parfois le soir, le restaurant. » Il tenait un journal et donnait de ses nouvelles sur son compte Facebook.

Il fait beaucoup de rencontres sympathiques avec des cyclos, Belges, Hollandais. « On se retrouvait parfois à la même étape. »

A refaire

Le côté le moins agréable, c’est la pluie qu’il a subi les derniers jours. « J’ai eu quatre crevaisons et quatre rayons cassés qui ont été remplacés chez un marchand de cycles. »

Mais Dominique garde le meilleur et oublie vite ces petits désagréments. « Je suis un homme heureux. A refaire ! »