Jacques, Pascal et les autres y ont travaillé depuis de longs mois. Leurs efforts ont payé : la journée des associations et du bénévolat est un fabuleux succès.

45 associations représentées

Certains doutaient, d’autres ricanaient sous cape « ça ne marchera pas ». Ceux-là avaient tous les torts : cette journée du samedi 4 septembre restera mémorable dans le cœur des bénévoles des 45 associations représentées. Elle restera mémorable également pour les visiteurs qui ont pu déambuler à loisir, profiter des multiples animations mises en place avec bonheur par les associations.

On pouvait retrouver la pêche qui proposait aux enfants de pêcher des truites dans le bassin de la place Valentin Abeille. Le concours de dessin organisé par l’Amicale des Automobiles Anciennes du Mont Royal recevait beaucoup de succès de la part des petits. Le rugby, le hand, le foot ou encore le basket avec de belles structures gonflables dans lesquelles les gamins étaient initiés.

Le kickboxing et son champion du monde Karim M’Fochive. Le karaté, la gym, les Troubadours du Mont Royal, Folkolor, les Cavaliers du Comminges, la chasse, les pigeons voyageurs, les bikers et bien d’autres.

Sans oublier les associations qui défendent, aiment et œuvrent pour la bastide Royale.  Celle qui défend les haricots (Tastos Mounjetos), celle qui n’oublie pas (FNACA). Cet inventaire à la Prévert pour bien montrer l’implication des associations.

Montréjeau ville active et sportive.

En fin de matinée, le maire Eric Miquel, Jacques Gallet adjoint et Pascal Perpignan conseiller municipal (et aussi parfait animateur qui a parcouru en long en large et en travers toute la journée les stands), remettaient à chaque président de club la plaque « Montréjeau ville active et sportive », avec son laurier. Suivait ensuite un apéritif offert par la municipalité.

Un poil d’histoire plébiscité.

Chaque association devait désigner le stand actif de la journée. Celui qui recevait le plus de suffrages appartenait à l’association Un poil d’histoire. Une association montréjeaulaise, peu connue localement mais qui se déplace un peu partout sur le territoire. Elle propose des reconstitutions historiques en habits d’époque : les Romains mais également l’époque napoléonienne.

Bref, une journée où les associations se sont faites connaître. Une journée où les visiteurs découvraient l’école Sainte Germaine, pourtant implantée depuis des décennies ou encore le twirling-bâton de Gourdan. Les demandes de renseignements, d’essai sont allées bon train.

Et c’était cela le but de cette journée.