Mercredi 25 août à 14h30, Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne et Dominique Froment, directrice générale du Crous de Toulouse-Occitanie ont signé une convention afin de renforcer les actions communes pour soutenir les étudiants en cette période de crise.

Depuis plus d’un an, les jeunes sont parmi les plus touchés par la crise. Les étudiants subissent de plein fouet le bouleversement de leur scolarité, de leurs parcours de formation, de leurs projets d’avenir ainsi que les conséquences économiques de la crise et la hausse du chômage.

Le Conseil départemental a créé, depuis le premier confinement, des dispositifs d’aides pour les accompagner au mieux dans cette période difficile, et œuvre à la mise en réseau des acteurs institutionnels et associatifs. Le Crous de Toulouse-Occitanie, qui accompagne et propose des aides aux étudiants de l’académie de Toulouse, est un des interlocuteurs privilégiés de la collectivité sur cette question étudiante.

En complément des dispositifs que le Département propose déjà, cette convention prévoit notamment d’améliorer l’accès aux droits et permet au Crous d’instruire et d’attribuer désormais les Bons solidaires créés par le Département en avril 2020 pour les achats de première nécessité. Les demandes d’aides au titre du Fonds d’aide aux jeunes (FAJ) et du Fonds de Solidarité Logement (FSL), auxquels les étudiants sont éligibles, sont ainsi traitées en collaboration entre les services du Département et du Crous. Depuis le mois d’avril 2021, plus de 600 Bons solidaires ont ainsi pu être délivrés par le Crous aux étudiants en difficulté.

Dans le cadre de cette convention, le Crous et la Maison départementale des Adolescents travailleront également ensemble sur le suivi socio-psychologique des étudiants repérés par le Crous et sur la mise en œuvre du nouveau dispositif départemental de “Mentorat” pour les collégiens. En effet, les collégiens en difficulté pourront bénéficier, à partir de la rentrée scolaire 2021, d’une aide individualisée par des étudiants mentors souhaitant s’engager dans une démarche bénévole d’accompagnement.

Enfin, des réflexions seront menées en vue de nouveaux critères d’accès aux bourses de l’enseignement supérieur à destination des étudiants ayant bénéficié d’une mesure de protection de l’enfance.

Le 9 avril 2021, Georges Méric avait pu rencontrer à l’espace Crous accueil service étudiant (Case), les professionnels de la vie étudiante et des services sociaux du Crous ainsi que des étudiants logés en résidences universitaires afin d’échanger sur les problèmes auxquels ils sont confrontés en temps de crise.

“La signature de cette convention vient concrétiser une volonté commune de soutenir les étudiants qui subissent de plein fouet les conséquences économiques de cette crise sanitaire durable qui bouleverse leurs aspirations et leurs ambitions. Ces dispositifs nous permettent de lutter plus efficacement contre cette précarité inédite qui touche les étudiants et ont des impacts psychologiques très importants sur toute une génération”,

a déclaré Georges Méric, à l’issue de cette signature.