Cette semaine, Petite République vous emmène en Haute Garonne. A proximité de la station du Mourtis.

Belle randonnée accessible aux familles car assez courte. Elle donne accès à des panoramas magnifiques sur la chaine des Pyrénées et se termine dans un environnement plutôt minéral.
Vues assez vertigineuses pour une randonnée de cette durée qui permet toutefois d’atteindre un pic !

Distance : 5,46km – Durée moyenne : 3h – Dénivelé positif : 491m – Point bas : 1344m – Point haut : 1835m – Carte IGN : 1947OT.

Comme à chaque fois qu’on randonne en montagne, chaussures de randonnées et bâtons conseillés – Gourde d’eau – protection contre le soleil – vêtement de pluie.

IMPORTANT ! Si le temps est à la pluie ou s’il a plu la veille, reportez cette randonnée. Le cheminement entre la cabane de l’Escalette et le col éponyme peut s’avérer dangereux.

Du Col de Menté, prendre le chemin forestier à gauche de la cabane. Rapidement, au croisement sur la gauche, laisser un premier chemin et prendre le suivant aussi à gauche (chemin caillouteux balisé jaune) qui monte raide en sous-bois. À la fourche qui suit, rester sur la gauche et continuer pour atteindre la route forestière. La suivre à gauche et arriver aux cabanes de l’Escalette (celle du berger et celle de randonnée. Couchage possible dans cette dernière).

De la cabane, l’ascension se fait en empruntant un petit chemin (départ derrière le bassin/réservoir rond). Rester toujours sur la droite et monter dans les pâturages vers le col.

De cet endroit, la vue sur les deux versants est déjà magnifique. Au col prendre le chemin vers la droite qui monte de plus en plus pour arriver (en 10min environ), au sommet du Pic de l’Escalette. Beau panorama à 360° !

Là deux solutions s’offrent à vous. Descente par le même chemin jusqu’à la cabane de l’Escalette. Ou descendre dans le mini pierrier en visant la route forestière qui est à vue. Cela permet de réaliser une boucle et c’est plus sécurisant pour les personnes sujettes à la peur du vide.

Continuer tout droit par la route forestière pour éviter la descente raide sur le chemin caillouteux emprunté à la montée.

Rejoindre rapidement le Col de Menté.

Source : Visorando

Photos : archives JPC