C’est un week-end particulièrement animé qui va occuper les 210 cyclosportifs engagés dans «La Campilaro» du vendredi 23 au dimanche 25 juillet, avec 330 kilomètres en trois jours au cœur des Pyrénées, de Luchon à Argelès-Gazost (et retour à la station de Peyragudes, avec arrivée sur l’Altiport 007), en passant par les deux plus hauts sommets, le col de Portet (2215m) et celui du Tourmalet (2115m).

Au programme, 3 étapes précédées d’un prologue, de Luchon à Cazarilh-Laspènes sur la route du col de Peyresourde (6,2 km à 6% de moyenne), ce vendredi 23 matin, suivi dans l’après-midi d’une première étape Luchon-col de Portet (68 km, avec deux tronçons chronométrés, la montée du col de Peyresourde (13,7 km à 6,7 % de moyenne) et l’ascension du col de Portet (18 km à 7,8 %).

Parmi les 210 cyclistes aux dix nationalités à relever le défi (essentiellement des européens, à l’exception notable de trois coureurs américains), on comptait une dizaine de commingeois et autant de féminines. Les commingeois étaient représentés au sein du «Team Peyragudes» par 5 coureurs du GPCC (Gourdan Polignan Cyclisme Comminges): Gilles Espouy, Jérôme Gineste, Mickaël Grein, Pascal Lessmann, Jean-Bertrand Loubet. Parmi les féminines on notait la présence, du coté français, de l’auscitaine Marion Valette-Salobert dont la carrière a été couronnée d’un titre de championne de France Espoir VTT marathon.

Team Peyragudes: Jérôme Gineste, Mickaël Grein, Pascal Lessmann, Gilles Espouy, Jean-Bertrand Loubet (de gauche à droite).

Difficile journée de vendredi au cours de laquelle les coureurs ont du affronter, durant l’après midi, les bourrasques de vent qui ont contrarié leur ascension vers les sommets. Un vent violent annoncé jusqu’à 80km/h qui alternait avec une température par moments caniculaire.

Le prologue a été remporté par Nicolas Ansiaux (cat. 30-39 ans, Culture Vélo Blagnac) en 15’25’’. Pour le Team Peyragudes: Gilles Espouy (cat. 50-59 ans) 54ème en 19’32’’, Mickaël Grein (cat. 30-39 ans) 56ème en 19’42’’.

Marion Valette-Salobert, 1ère féminine, en 20’13’’.

Mickaël Grein au départ du prologue.

La montée la plus rapide du col de Peyresourde a été réalisée par Alexandre Martin (cat. 20-29 ans) en 47’36’’ (moy. 17,02 km/h). Pour le Team Peyragudes: Pascal Lessmann (cat. 50-59 ans) 43ème en 54’21’’, Gilles Espouy (cat. 50-59 ans) 49ème en 56’10’’.

Marion Valette-Salobert, 1ère féminine, en 58’37’’.

Le meilleur temps de l’ascension du vertigineux et venté col de Portet a été le fait à nouveau d’Alexandre Martin (cat. 20-29 ans) en 1h03’23’’, devant Nicolas Ansiaux (cat. 30-39 ans, Culture Vélo Blagnac) en 1h 04’58’’. Pour le Team Peyragudes : Pascal Lessmann (cat. 50-59 ans) 70ème en 1h43’34’’, Gilles Espouy (cat. 50-59 ans) 72ème en 1h44’11’’.

Marion Valette-Salobert, 3ème féminine, en 1h41’40’’ derrière l’espagnole Nunia Acero Montero, 1ère en 1h41’06” et l’italienne Valentina Causero, 2ème en 1h41’35”.

Le classement général  à l’issue de cette première journée de vendredi voit Alexandre Martin occuper la première place chez les hommes, Marion Valette-Salobert est la première féminine.

L’auscitaine Marion Valette-Salobert, 1ère féminine au classement général à l’issue de la première journée, franchit la ligne d’arrivée au sommet du col de Portet.

Par équipe, la première journée a été dominée par le Culture Vélo Club Blagnac. Le Team Peyragues occupe une très honorable 14ème place (sur 25 équipes classées), avec Pascal Lessmann 56ème, Gilles Espouy 59ème, Jean-Bertrand Loubet 94ème, Mickaël Grein 118ème, Jérôme Gineste 140ème (187 classés).

Ce samedi, les cyclosportifs entreprennent les ascensions des cols de la Houquette d’Ancizan (10,3km à 7,82% de moyenne), du Tourmalet (17 km à 7,4 % de moyenne) et de Luz Ardiden (14km à 6,7% de moyenne). Une trilogie aussi prestigieuse que redoutable, avant la journée de dimanche qui verra le peloton revenir vers Luchon en escaladant le col de la Croix Blanche, le col d’Aspin, avec une arrivée sur l’Altiport 007. Ce samedi, la météo devrait être plus bienveillante…

Caroline Doucet (Suisse), Yannick Micheloud (Suisse), Yannick Obeniche (France), de gauche à droite.