Samedi 26 juin, l’association Eth Ostau Comengés organisait au village un après-midi placé sous le signe de la toponymie, de l’histoire et du patrimoine culturel immatériel, dans le cadre du festival Era Sent Joan en Comenge / Total Festum.

  À 14 heures, plus de cinquante personnes, scindées en deux groupes, se sont élancés de la salle des fêtes, sous un soleil généreux.

Tandis que les uns visitaient, en compagnie de Bernat Ménétrier, la chapelle Saint-Jean-des-Vignes, haut-lieu de l’art roman commingeois, les autres effectuaient une randonnée de quatre kilomètres. Ils étaient attentifs aux explications de Mathieu Fauré, sur la toponymie et les traditions locales.

L’accent était notamment mis sur le lieu-dit le Hard (eth Har, en gascon), qui désigne le bûcher confectionné par la communauté villageoise au moment du solstice d’été.

De retour à la salle des fêtes, les participants ont pu se rafraîchir à l’ombre des chênes, au pied de la motte. Ils ont ensuite écouté le spectacle de Pascale Respaud, à base de contes et de musiques des Pyrénées.

Les organisateurs remercient chaleureusement la municipalité pour son accueil, ainsi que l’association Eco-rando qui assurait l’encadrement de la randonnée.

Signalons enfin qu’eth Ostau Comengés intervenait le 22 juin à l’école de la commune pour une médiation sur le thème de la Sent Joan. A partir d’une exposition richement illustrée réalisée pour l’occasion, le but était d’expliquer à ces enfants pourquoi cette fête collective est si importante, ce qu’elle représente, comment elle est célébrée sur les deux versants des Pyrénées et comment on peut continuer de la faire vivre aujourd’hui, tout en évitant d’en faire un « show » touristique.

L’association a d’ailleurs édité un livret bilingue de 32 pages, à l’attention des habitants, des acteurs culturels, des élus, des enseignants : Era Sent Joan – Comminges et Barousse (5 €, disponible sur le site www.oralitatdegasconha.net).