Ce samedi 19 juin, la halle de Cazères avait pris des airs de fête pour célébrer les “6 ans et des poussières…” de la médiathèque. Un évènement très attendu par une équipe qui avait à cœur de marquer le 6e anniversaire de la structure inauguré par Georges Méric (président du conseil départemental de la Haute-Garonne) en 2015. Les nombreux abonnés de la médiathèque et les badauds ont pu profiter d’un bel après-midi festif (concert, spectacle, atelier théâtre, goûter etc.).

En présence du maire Michel Oliva, Eugénia Lopez, responsable de la médiathèque n’a pas caché son enthousiasme : “Quelle évolution en 6 années… notre médiathèque est installée dans un superbe bâtiment, avec des collections récentes et attrayantes et surtout une action culturelle qui se pérennise, qui s’invente et se réinvente… En tenant compte des conditions sanitaires, les ateliers lecture ont pu reprendre ainsi que d’autres animations comme la bourse aux plants, un atelier d’art floral ou encore l’accueil de l’illustratrice Martine Perrin dans le cadre du Festival Enfin Livre. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 15000 livres imprimés, un millier de dvd et de cd, des abonnements à des revues, plus les ressources en ligne grâce aux conseil départemental de la Haute-Garonne qui sont mis à disposition du public. Egalement, nous proposons un fond local sur notre site internet qui fournit les renseignements sur les poilus cazèriens et les personnalités célèbres de notre commune. Sans oublier la grainothèque alimentée par nos abonnés !”

Rappelons que la médiathèque de Cazères occupe 350 m² d’un bâtiment âgé de près de deux siècles, et dont les différents usages précédents (abattoir, théâtre, four à pain industriel…) ne laissaient en rien présager sa nouvelle destinée. Véritable interface entre la place centrale de Cazères et la promenade de l’Hourride, la bibliothèque médiathèque est devenue en 6 ans un lieu de rencontre intergénérationnel et ouvert aux nombreux acteurs du territoire : “Nous remercions les institutionnels pour leur soutien sans faille et nous sommes ravis de travailler étroitement en collaboration avec les écoles et centres de loisirs mais aussi le cap jeunes, la ludothèque, la Maison pour Tous, l’association Recobrada, l’OTI Cœur de Garonne et bien d’autres…” a conclu Eugénia Lopez