Depuis 2020, sous l’impulsion des pouvoirs publics régionaux (CESER, Région Occitanie et Préfecture de région), le consortium Santé-Masques-Cellulose – composé de trois entreprises régionales aux activités et compétences complémentaires (FIBRE EXCELLENCE SAINT GAUDENS, LEON MARTIN et DSI-AP) – travaille sur le développement de solutions pour répondre à la pénurie de masques barrières. L’idée de ce projet était de capitaliser sur les ressources disponibles au niveau de la filière bois pour développer des masques en cellulose.

Après cette première phase de coopération et recherche, le consortium Santé-Masques-Cellulose évolue et annoncé ce matin le lancement d’un projet industriel visant à aboutir à des produits 100% constitués de cellulose.

Les produits médicaux développés seront 100% en cellulose sans fibres synthétiques, donc renouvelables et 100% biodégradables. A noter que la ressource bois utilisée pour produire la pâte de cellulose est certifiée selon les standards internationaux de gestion durable PEFC et FSC.

Pour répondre aux caractéristiques de respirabilité et de filtration exigées pour la fabrication de masques barrière, le projet débutera par une phase d’innovation et de recherche, pilotée par FIBRE EXCELLENCE SAINT GAUDENS et appuyée par le Centre Technique du Papier (CTP) de Grenoble.

FIBRE EXCELLENCE SAINT GAUDENS qui travaille par ailleurs sur différentes innovations autour des utilisations alternatives des composés du bois, sera chargée d’identifier et de produire une pâte de cellulose spécifique. Cette pâte sera ensuite transformée par le papetier Léon Martin pour en faire un média papier monocouche. Un traitement complémentaire sera ensuite appliqué à ce média papier par DSI-AP, avant que l’entreprise procède au façonnage des masques.

 L’objectif est d’aboutir dans les 18 mois suivant le lancement de ce projet à la production et à la vente de produits sanitaires 100% cellulose et 100% Occitanie, commercialisés par DSI-AP.