Un petit déjeuner santé – Un effet vérifiable contre le surpoids

Un principe de déjeuner suggéré par le docteur David Servan-Schreiber*

En premier lieu ce petit déjeuner apporte les éléments nutritifs essentiels, avec un exquis sentiment de satiété. Le coup de pompe de onze heures disparait et l’on attend le repas de midi sans impatience, et le retour au poids normal sur le long terme.

Les ustensiles :

Un grand bol et un moulin à café électrique

Le contenu :

  • Une cuillère à soupe de farine de SON d’avoine (le son sans le gluten du grain ou flocon d’avoine)
  • 7 amandes décortiquées non grillées moulues (10 amandes contiendraient les éléments nutritifs de base, avec pour certaines personnes la perception d’une surcharge dans la digestion, …et le budget !).
  • Une cuillère à soupe de graine de lin moulue (Le grain entier ne peu être cassé par la digestionLe lin brun moins onéreux convient très bien – Elles augmenteraient le taux sanguin en omega3).
  • Quelques raisins secs (Dans la culture populaire au Maroc il était conseillé de consommer dix raisins secs par jour pour entamer la journée).
  • On peut ajouter quelques graines de courges (Pour les messieurs soucieux de leur prostate).
  • Une demi-cuillère de levure maltée (Pour renforcer la flore intestinale, riche en oligo-éléments essentiels, et stimulerait le système digestif, particulièrement recommandée aux végétariens)
  • Une banane coupée en morceaux (Apport de potassium, de vitamines C, de magnésium, de cuivre, de phosphate et de fer – Dans l’alimentation artificialisée, il y a un déséquilibre entre le trop de sodium et peu de potassium).
  • Une pomme ou une poire selon la saison coupée en morceaux avec la peau (Issue de vergers en agrobiologie sans pesticides), ou d’autres fruits de saison selon les goûts.
  • Le tout noyé dans du lait de soja nature (Ajouter le soja avant les morceaux de pommes et de banane à fin que le son pompe le liquide le temps de terminer la découpe des fruits, remuer afin d’en faire une crème, rajouter du lait de soja à la fin si nécessaire – Le lait de riz convient, mais est moins intéressant que le soja – En l’absence de lait de soja ou de riz, l’eau complétée avec plus d’amandes moulue, à apprécier à l’usage). Le soja est particulièrement intéressant de par la proximité de ses protéines végétales avec les protéines animales et les acides aminés essentiels, recommandé également aux végétariens et végétaliens. Avec les acides gras polyinsaturés notamment les oméga3, c’est un excellent acteur de santé au plan cardio-vasculaire, et de lutte contre le vieillissement. Toutefois il pourrait dans certaines situations favoriser la multiplication de cellules cancéreuses de par son action au plan hormonal. Le lait de riz ou d’avoine peut être la solution de remplacement.
  • Le zets de citron râpé saupoudré donne une saveur exquise, avec l’apport en vitamines C, dix fois plus que dans le fruit, à condition que le fruit soit bio, une évidence.
  • Le temps de préparation : 10 minutes pour une personne, ¼ d’heures pour deux ou trois ; il est permit de considérer que ce temps d’attention consacré à la préparation contient une forme de mise en condition pour une meilleure assimilation, une optimisation de part la l’attention et la respiration paisible durant la préparation de ce premier repas de la journée.

Recommandations sur les pratiques et usages alimentaires

Elles sont inscrites en profondeurs durant la construction de notre personnalité. Elles sont intimement liées au lien avec la famille, la culture alimentaire des régions. Le changement ou la modification des pratiques alimentaires ne doit en aucun cas être vécue comme une restriction, une frustration.

Les moments de détente, de vie sociale, de partage les jours ferries avec des envies de transgression, de viennoiseries et autres gourmandise n’est pas un souci, si cela demeure dans l’exception.

Durant la semaine, le petit déjeuner peut être changé occasionnellement avec la consommation d’œufs, ou de jambon cru pour les flexitariens.

Il a été observé que la monotonie alimentaire pourrait entrainer un appauvrissement de la flore intestinale. Comme dans le domaine des idées où le dogmatisme génère une restriction de la pensée, la radicalisation au plan des pratiques alimentaires peut être la source de carences sérieuses et même dangereuses pouvant occasionner dans des cas extrêmes des troubles du discernement. En même temps, dans le cadre de l’artificialisation de l’offre alimentaire issue de l’agro-industrie, il est important de se repositionner dans nos pratiques alimentaires avec une attention à l’écoute de notre corps, ainsi qu’une exigence quand à la qualité des sources d’approvisionnement en produits frais, prenant en compte la notion d’aliments vivants.

 

*David Servan-Schreiber médecin et docteur ès science né en 1961 décédé en 2011. Il participera à la fondation de Médecins sans frontière. Atteint lui-même d’un cancer avec le pronostique de quelques mois à vivre, il survivra une vingtaine d’années et se fera connaitre avec son best-seller Anti-cancer en continuant ses recherches sur les défenses naturelles du corps en complément des traitements conventionnels.