A la satisfaction générale et contre vents et marées, le marché bio à Arbas a bien eu lieu.

Beaucoup de monde le matin où la valse entre nuage et soleil permettait d’espérer passer entre les gouttes. Par contre l’après midi fut moins clémente et s’est déroulée sous une pluie intense.

Qu’à cela ne tienne, la foire bien que plus modeste est tout de même une réussite  et en fin de journée de nombreux commerçants étaient satisfaits.

Le collectif « Touche pas à ma forêt », qui était là dans le cadre de la lutte contre le projet de méga scierie à Lannemezan, a pu largement échanger avec la population et a maintenu sa marche en forêt qui a eu un certain succès.

Le plaisir de se retrouver et d’échanger était palpable à travers le public. Un certain déploiement policier veillait au respect des règles sanitaires avec beaucoup de vigilance.

L’ambiance musicale fut bien assurée par Las Marmotas de la muerte, formation musicale latino qui partage avec beaucoup de talent et de générosité une musique très festive.

Au niveau des exposants toujours beaucoup de diversités : stand d’échanges avec Luc Desplas sur son  projet de tiers lieu, nourricier et agri-culturel  qu’il souhaite partager, rendre collectif, participatif – Venant de Oust en Ariège, Géraldine de Bio Top présentait ses éco conserves composées de mélange de légumes bio et bocaux, de fruits d’aromates et d’épices mise en saumure et en aérobie – Plus près de nous « Laines de Pyrène »sensibilisait le public à la valorisation de la laine, en faisant entre autres des démonstrations de feutrage – Christian venu de la vallée de la Lèze partageait volontiers son goût de la vannerie « Je cultive moi-même mes osiers. A aucun moment mon osier ne subit de traitement ni pendant la culture, ni après la fabrication. On peut mettre des aliments dans mes paniers sans aucune crainte » confie t-il passionnément.

Et toujours très attendu une belle foire aux plants qui tombe à pic.

Côté conférences elles génèrent toujours autant d’engouement, et le froid et la pluie n’ont pas découragé un public très intéressé.

Quant au stationnement les véhicules ont  pu se garer long de la route qui mène à Arbas qui était en sens unique ce jour là.

Ce marché,  de l’avis d’un élu responsable, présent sur le marché, et des organisateurs s’est très bien déroulé. Ce n’était pas gagné d’avance et s’en est d’autant plus méritoire.