Tennis Open Engie Saint-Gaudens  Occitanie, Cocorico sur la finale du double

C’est une bien jolie fin de tournoi que nous ont offert, samedi matin, sous les gouttes, les Françaises associées pour la première fois en équipe double, Jessica Ponchet et Estelle Cascino et leurs adversaires, l’Anglaise Eden Silva et l’Allemande Kimberley Zimmermann. Bien que venue d’outre Manche, Eden Silva joue à domicile, la Britannique évolue toute l’année au club de tennis Saint-Gaudinois pour lequel elle défend les couleurs en championnat national. Elle montre d’ailleurs beaucoup d’entrain et, avec la complicité de sa partenaire, prend le match par le bon bout de la raquette. Impériales au filet infligent à leurs concurrentes un cinglant 6-0 dans le premier set. Le second volet débute avec la même domination et puis, à 2-0, le match s’est complètement retourné.

Jessica Ponchet et Estelle Cascino jouent crânement leurs chances et parviennent à égaliser. Les échanges s’équilibrent. Eden et Kimberley n’enfoncent pas le clou, multiplient les fautes. Le duo français emporte sur le fil le second set 7 à 5.

Pas de troisième set dans la spécialité. Les prétendantes sont invitées à jouer un super tie break en dix points gagnants. Et, à ce prix, les points se disputent, les échanges sont magnifiques, acrobatiques. D’abord menées 6 à 4, les Françaises réussissent le hold-up en emportant la formule 10 à 7.

Le sourire généreux derrière le masque de rigueur, les deux jeunes filles, toutes les deux âgées de 25 ans, ne boudent pas leur plaisir. « Nous ne sommes d’abord pas parvenues à nous faire aux conditions. Il pleuvait. Et on multipliait les fautes, explique la Marseillaise Estelle. Puis on a changé de tactique, nous nous en sommes bien sorties… ». «  Estelle, Monte ! Estelle, monte au filet, n’arrêtais-je pas de lui dire… çà a fini par nous réussir, illustre la Bayonnaise Jessica Ponchet. C’est la première fois que nous jouons ensemble en double. On aspire à la wild card pour jouer à Roland-Garros. On espère pourvoir l’obtenir, surtout après notre performance ici… »