Sous la trappe d’une grange, au fin fond des Pyrénées dont seul Ilan connaît l’existence, se cache horreur et amour.

Catherine Heurteux Peyréga signe un premier roman autant passionnant que dérangeant. Roman où l’horreur côtoie l’amour.

4e de couverture : « Ilan Stern, avocat toulousain, est à l’apogée de sa carrière. Il mène une vie paisible, adulé par sa fille Sarah autant que par Eva, sa flamboyante maitresse.

Pourtant, marqué à vie par les chiffres tatoués su son avant-bras, il est hanté par les horreurs du camp d’Auschwitz-Birkenau. Pour échapper à ses démons, son seul refuge est une grange perdue dans les Pyrénées.

Ilan accepte de défendre des Juifs rescapés d’Auschwitz face à huit nazis responsables des Arbeitscommando, ces brigades de prisonniers forcés de travailler pour de grandes firmes allemandes.

Ce procès sera aussi explosif qu’une bombe, foudroyant sa vie, mais aussi celle de Sarah et d’Eva. »

Une intrigue entre Toulouse et la Bigorre menée d’une main de maître avec un dénouement qui ne vous laissera pas indemne.

L’auteure

Après ses études à Bordeaux, l’auteure enseigne à l’université du Burkina-Fasso. Elle rejoint ensuite le sud de la France où elle aura plusieurs expériences dans la finance et la stratégie d’entreprises. En 2008, elle retrouve sues racines gersoises. Elle travaille pour des cabinets de conseil aux comités d’entreprise, aux côtés de salariés défendant leur emploi. Sa fibre littéraire et son intérêt pour la sociologie refont alors surface. Elle fonde la maison d’édition le vent se lève ! consacrée aux résistances d’hier et d’aujourd’hui. Avec la trappe, son premier roman, elle s’ouvre à une nouvelle expérience, celle d’auteure.

La Trappe aux éditions Caïrn

Crédit photo : Michel Zacharz