Il est toujours possible de randonner, de se balader en cette période de confinement. Oui, mais en respectant certaines règles.

L’activité sportive est considérée comme une nécessité pour le bien-être physique et psychique de chacun.

Pour les plus chanceux qui habitent au pied des montagnes, ceux-là peuvent crapahuter, faire des sommets. Dans le respect des 10 km du lieu de résidence.

Pour les autres, idem. Dans le Comminges, nous avons la chance de posséder un réseau important de sentiers PR (Petite Randonnée). Il serait étonnant qu’il n’y en ait pas un à proximité de chez vous.

Le temps de sortie n’est pas limité à la condition de respecter le couvre-feu de 19h à 6h. Attention : pas plus de six participants. D’autre part, il faut être en possession d’un justificatif de domicile et d’une pièce d’identité.

La FFRP (Fédération française de randonnée pédestre), « encourage fortement ses adhérents, clubs et comités à cesser toute activité associative s’ils ne peuvent pas respecter ces mesures ». Outre celles citées plus haut, la randonnée encadrée est autorisée pour des groupes de six personnes au maximum, encadrants compris. La distanciation physique est obligatoire : deux mètres au minimum entre chaque participant, pour une marche à 4km/h (FFRP). Le gel hydroalcoolique est obligatoire, comme le masque, avant et après la randonnée et lors de la traversée de villages.

Par ailleurs, elle met en garde ceux qui contreviendraient aux règles sur le risque encouru et les verbalisations possibles des forces de l’ordre (135 € par participant et jusque 1000 € pour l’association ou l’animateur).