Ce nouveau confinement pour beaucoup n’a rien à voir avec le précédent… Dans le milieu scolaire, on s’est préparé comme en témoigne les dispositions prises au lycée agricole de Saint-Gaudens. L’établissement a pris de nouvelles mesures, fort de l’expérience du confinement de mars 2020. Les équipes ont travaillé et se sont formées tout au long de l’année pour améliorer les méthodes d’enseignement à distance, s’accorder sur les outils utilisés et permettre une meilleure lisibilité à tous les apprenants, leurs familles et les maîtres d’apprentissage. Tous les apprenants ont reçu les consignes et documents nécessaires après l’annonce du confinement.

Une expérience acquise en 2020

Pour commencer, en plus des interfaces numériques : en cas d’urgence les communications des établissements seront faites par SMS. Le seul logiciel qui sera utilisé pour les classes en viso-conférence sera le logiciel Zoom que les apprenants connaissent depuis l’an dernier. Le lundi matin chaque enseignant diffusera ses travaux sur le cahier de textes en précisant les modalités de rendu du travail qui sera adapté, sur la forme, pour les élèves dyslexiques.

En l’absence d’ordinateur ou de de connexion Internet, les cours et devoirs seront envoyés le mardi. Sur la forme, les cours seront diversifiés pour maintenir l’intérêt (écrits, vidéo, son…). Les jeunes seront dirigés vers des émissions télévisuelles / vidéos sur Internet / émissions de radio, susceptibles d’apporter des contenus intéressants en terme pédagogiques. Le portail du CDI regorge de ressources de ce type. Pour un meilleur accompagnement des apprenants, l’infirmière sera chargée du suivi de ceux qui seront en détresse psychologique. Et comme l’an dernier les équipes de la vie scolaire du lycée et les AESH soutiendront les élèves dans leurs apprentissages mais aussi moralement.

En pratique 

Au lycée : les élèves auront à minima 1 visio « vie de classe » hebdomadaire avec leur professeur principal, leur coordonnateur et leur AE référent et 1 visio hebdomadaire de chaque cours, pour maintenir le contact enseignant / élève. Au CFA : les apprentis iront tous travailler chez leurs maîtres d’apprentissage pendant la période du confinement. Cela évitera de les mettre en difficulté avec l’enseignement à distance. Et leurs employeurs sont ravis de pourvoir compter sur eux pendant tout le mois d’avril.

Leurs semaines de présence au CFA ont été modifiées en conséquences les mois suivants. Les apprentis de deuxième année de BTS, eux, travailleront à distance, pour préparer leurs épreuves terminales, prévues mi juin. A noter : cette année, les apprentis ne sont plus éligibles au dispositif ordilib. La région leur attribuait, comme au lycéens, un ordinateur en début d’études secondaires. Le CFA s’est donc équipé pour en prêter aux apprentis jusqu’à la fin de leurs études ! Enfin à l’exploitation agricole : le soin aux animaux (troupeau bovin et troupeau ovin) sera assuré par l’équipe habituelle.